Prose, les Frenchies du shampooing personnalisé accélèrent aux U.S.

Arnaud Plas (à gauche) et Paul Michaux sont basés à New York. Crédit: Benjamin Meteyer/French Morning

Vous l’avez probablement croisée sur les réseaux sociaux: Prose, qui fabrique des shampooings et  soins capillaires sur-mesure, s’y est fait connaitre de sa clientèle jeune et active en un temps record. Aujourd’hui, elle se donne les moyens de ses grandes ambitions, avec l’arrivée d’une nouvelle machine, qui va décupler ses capacités de production. « C’est un gros chantier sur lequel nous travaillons depuis deux ans. La machine a été fabriquée en Normandie, est en train d’être assemblée dans notre usine à Brooklyn et devrait entrer en production début octobre », explique Arnaud Plas, le CEO. Un enjeu de rapidité, de précision mais aussi technologique, qui a pris un peu de retard en raison de la pandémie, mais a finalement abouti. Grâce à cette machine de haute précision, qui ne mesure pas moins de 10 mètres de long, Prose va pouvoir multiplier par 30 sa vitesse de production, à 30.000 bouteilles de shampooing personnalisées par jour.

Basée à Brooklyn, Prose a été lancée il y a moins de trois ans par trois Français : Arnaud Plas, qui venait de passer plus de six ans chez L’Oréal, Paul Michaux, spécialisé dans la stratégie digitale et le lancement de produits, et enfin Nicolas Mussat, ancien CTO du site MeilleursAgents.com. Le trio avait pour ambition de révolutionner le marché du shampooing au pays de Pantene et Head & Shoulders, en proposant des produits sur-mesure. « Aujourd’hui, la technologie nous permet d’avoir une supply-chain qui fabrique les produits à la commande, et les expédie sous cinq jours. Si bien que nous pouvons intégrer de nombreuses informations sur le consommateur, et s’adapter à ses besoins », selon Arnaud Plas.

Prose envoie donc un formulaire de 25 questions pour apporter plus de flexibilité et une meilleure expérience à ses clients. Ce qui s’est déjà traduit par leur fidélité : la start-up affiche un taux de rétention de plus de 50 % sous six mois, alors qu’il ne dépasse pas les 30 % sous 12 mois pour ses concurrents traditionnels. De son côté, il peut aussi utiliser ces nouvelles données pour améliorer son algorithme en permanence. Signe de cette stratégie gagnante, sa croissance est impressionnante : deux ans et demi après son lancement, Prose emploie 150 personnes dont une équipe de 30 personnes de R&D à Paris, et vise 50 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année. Le groupe a également lancé un programme d’abonnement avec des produits et des conseils personnalisés, et une offre de contenus dont un podcast.

La pandémie a été un accélérateur de tendance pour ce pure player de l’e-commerce. « En l’espace de deux mois, nous avons gagné 10 ans sur les projections de croissance du marché ». Enfin, l’ambition de Prose est aussi responsable, celle de mettre fin à la surproduction et notamment du packaging plastique. Les fondateurs ne sont pas peu fiers d’avoir obtenu la certification B-Corp aux Etats-Unis, et le groupe offre des conditions de travail avantageuses pour le pays : cinq semaines de vacances, un salaire minimum à 20 dollars, un droit de retrait de ses ouvriers et une couverture santé à 100 %. Un fort engagement que ses équipes lui ont rendu, avec un très faible taux de turnover.

Site Web: https://prose.com/