Pourquoi y a-t-il des lions de mer au Pier 39 de San Francisco ?

Attraction aussi distrayante que nauséabonde, les lions de mer du Pier 39 sont aussi une énigme scientifique: ils sont subitement apparus dans Fisherman’s Wharf, pour ne plus en repartir, sans que personne ne puisse complètement expliquer leur présence. La croyance populaire lie leur arrivée au tremblement de terre de Loma Prieta le 17 octobre 1989.

En réalité, dès septembre de la même année, on constate une migration des pinnipèdes de Seal Rock, une petite île rocheuse au large d’Ocean Beach, vers les pontons du Pier 39. A cette époque, ceux-ci font l’objet d’une remise en état, qui a forcé les bateaux habituellement amarrés à ce quai à quitter les lieux, laissant le champ libre aux lions de mer.

Par ailleurs, le nombre de lions de mer est en forte croissance à l’époque : “Après avoir été chassés pendant des années, les lions de mer sont devenus une espèce protégée en 1972. Leur population a rapidement grossi, passant de 50.000 individus dans les années 1960, à environ 300.000 aujourd’hui“, explique Cara Field, vétérinaire au Marine Mammal Center de Sausalito.

Vers 1989, les naissances sont en pleine croissance, et les lions de mer cherchent de la place pour vivre. Les quais de Pier 39 sont l’endroit idéal, car ils sont bas et permettent aux lions de mer de facilement sortir de l’eau ou y retourner.

Fin 1989, ils ne sont qu’une douzaine, mais un mois plus tard, on en compte déjà 150! La cohabitation avec les propriétaires de bateaux n’est pas toujours facile: ils doivent contourner des animaux de plusieurs centaines de kilos, sans parler des relents de poisson qui embaument l’air.

Les experts du Marine Mammal Center de Sausalito recommandent de laisser les pontons aux lions de mer, pérennisant ainsi leur installation.

Protégée des prédateurs, en particulier les grands requins blancs, nourrie grâce à la manne de harengs, anchois et sardines présents dans la baie de San Francisco, la colonie grossit rapidement pour atteindre le chiffre record de 1.701 individus en 2009. Au gré des saisons et des migrations le long de la côte entre Vancouver et le Mexique, on compte en moyenne entre 50 et 300 lions de mer au Pier 39.

En 2009 et 2014, les pontons se sont vidés sans crier gare, de juin à août. “L’été est la période habituelle de reproduction, ce qui explique que les pontons sont souvent clairsemés en été“, souligne Cara Field. “En 2009 et 2014, les eaux étaient exceptionnellement chaudes, ce qui a amené les poissons que les lions de mer mangent à chercher des eaux plus froides. Les lions de mer ont simplement suivi leur source de nourriture.

Pour être sûrs de ne pas les manquer, on peut vérifier s’ils sont présents grâce à une caméra qui les filme en permanence.