Droits de retraite pour les expats: comprendre les règles avec Novelvy Retraite

Pour en savoir plus

 

Rencontrez Bruno Renardier, Directeur de Novelvy Retraite, durant la semaine du 31 mars.

Pour prendre RV:

+ 33 1 41 37 98 20

+ 33 6 18 57 77 45 (mobile)

[email protected]

Plus d’informations et le détail des services de Novelvy sur le site www.novelvyexpat.com

Article partenaire. Depuis plus de 25 ans, Novelvy Retraite réalise des missions pour des expatriés dans plus de 40 pays et en particulier en Amérique du Nord. Son directeur, Bruno Renardier, sera à New York du 31 mars au 4 avril et vous propose de le rencontrer pour vous entretenir de votre dossier de retraite et vous amener à prendre les bonnes décisions (les informations pour prendre rendez-vous figurent ci-contre). Pour les non New-Yorkais, il est joignable par e-mail et téléphone.

Les règles des droits à la retraite sont souvent mal connues des expatriés. Ceux-ci se posent des questions sur les droits à la retraite qu’ils ont acquis dans les régimes français, sur l’opportunité de continuer à cotiser, sur les différentes options qui s’offrent à eux (rachat de trimestres, cumul emploi-retraite …), et sur la manière d’optimiser leurs droits. Et il n’est pas rare qu’ils soient amenés à prendre des décisions sans disposer de la compréhension des règles et d’une vision claire de leur situation !

Un expatrié peut cotiser de manière volontaire aux régimes de retraite français. De nombreuses personnes ignorent toutefois qu’il est aussi possible de s’affilier lorsqu’on est commerçant, industriel ou consultant. Les affiliations se feront alors non pas à la CFE (régime des salariés) mais au RSI ou à la CIPAV.

L’intérêt d’une cotisation volontaire dans un régime de base dépendra de multiples facteurs personnels et en particulier :

– de l’ensemble des droits déjà acquis dans l’ensemble des régimes de retraite français.

– de l’âge auquel un assuré pourra prétendre percevoir l’ensemble de ses retraites à taux plein s’il continue à cotiser.

– de l’impact d’un non abattement éventuel à l’âge choisi de liquidation des droits qui s’appliquerait aussi aux régimes complémentaires, venant ainsi augmenter la rentabilité des cotisations.

– de la volonté éventuelle de revenir travailler en France à moyen terme et long terme.

–  de la possibilité que l’entreprise prenne en charge les cotisations.

– de l’avantage qu’il y aurait sur le calcul de la retraite de l’Assurance Retraite de limiter ou d’annuler la prise en compte d’années à faibles salaires dans le calcul de la moyenne des 25 meilleures années.

 

Il ne faut pas non plus passer à côté des possibilités qui sont offertes aux conjoints qui ne travailleraient pas de continuer à cotiser à la CFE.

Il est donc vivement conseillé, avant de prendre une décision, de disposer d’une étude personnalisée prenant en compte pour chaque situation tous les facteurs à considérer et qui permet de prendre ensuite des décisions en toute connaissance de cause.

Une approche individualisée en fonction des parcours et des objectifs, un interlocuteur dédié tout au long de la mission, la délégation totale de l’ensemble des démarches auprès des organismes, nos services sont particulièrement adaptés aux besoins spécifiques des expatriés.

Bruno Renardier (+33 6 18 57 77 45)

[email protected]

————————————————

Note: les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de French Morning. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un client qui en détermine le contenu.

 

Pour en savoir plus

 

Rencontrez Bruno Renardier, Directeur de Novelvy Retraite, durant la semaine du 31 mars.

Pour prendre RV:

+ 33 1 41 37 98 20

+ 33 6 18 57 77 45 (mobile)

[email protected]

Plus d’informations et le détail des services de Novelvy sur le site www.novelvyexpat.com