Philippe Létrilliart, de Cuba à Miami

Infos pratiques

 

Le site du consulat ici

«J’étais candidat pour venir en Floride ; cela me semblait particulièrement intéressant de connaître cette partie d’Amérique du Nord, la plus proche de l’Amérique latine ». Philippe Létrilliart arrive à Miami sans trainer les pieds.

Le nouveau consul général de France a pris ses fonctions le 3 septembre, succédant à Gaël de Maisonneuve (devenu Ministre Conseiller à Brasilia). Son mandat couvre la Floride, Porto-Rico, les Bahamas, les îles Caïmans, les îles Turks et Caïques et les  îles Vierges américaines.

Né à Casablanca, le nouveau consul est un spécialiste des Amériques. De l’Amérique latine plus précisément. « J’ai un parcours assez classique, passé par Sciences Politiques puis par le Concours des Affaires Etrangères. J’ai occupé divers postes en essayant d’avoir une coloration Amériques tout au long de ma carrière ». Avant le Quai d’Orsay, il a commencé son parcours au Guatemala, en tant que coopérant culturel à l’Alliance française (1989-1990). Puis, il fut tour à tour Premier secrétaire à l’Ambassade de France à La Havane (1996-2000) – « une expérience tout à fait utile pour ma compréhension de Miami », Premier conseiller à l’Ambassade de France à La Paz (2006-2010), et Sous-directeur du Mexique, de l’Amérique centrale et des Caraïbes au Quai d’Orsay à Paris (2010-2013).

Pour son premier poste en réseau consulaire, Philippe Létrilliart veut être   au «service » des Français. Comme pour les autres consuls, sa feuille de route est dictée par la politique de « diplomatie économique » chère  au Quai d’Orsay. «Nous continuons à effectuer tout le travail ‘classique’ consulaire, auquel s’ajoutent aujourd’hui des actions plus fortes de relations avec nos entreprises et de communication sur les compétences françaises, notamment en matière scientifique, technologique et universitaire».

Sa rentrée sera marquée par l’organisation des French Weeks de Miami,  «une succession de manifestations culturelles, économiques, gastronomiques, démontrant la diversité des savoir-faire français. Et qui s’ouvrent à la Résidence le 24 octobre, sur inscription».

«J’ai déjà eu l’impression d’une communauté française ouverte, dynamique, désireuse de faire des choses, et bien implantée en Floride. Le Consulat est au service de cette communauté ; il ne faut pas hésiter à venir nous voir. Tant pour le strict travail consulaire que pour l’accompagnement d’initiatives plus larges ». Et d’ajouter : « Nous allons aussi continuer à aller au-delà, vers le public francophone, et également renforcer nos liens avec la France des Amériques, en particulier la Martinique et la Guadeloupe qui souhaitent avoir des attaches renforcées avec Miami et la Floride

Infos pratiques

 

Le site du consulat ici