Lefebvre revendique le soutien de Morin, qui n’est pas au courant

Venu à New York en campagne ce week-end, Frédéric Lefebvre, candidat de l’UMP en Amérique du Nord, avait un message: il faut rassembler la droite pour lutter contre le péril rose. Mais est-il allé un peu vite en besogne en assurant avoir le soutien des leaders du centre droit, Hervé Morin (Nouveau Centre) et Jean-Louis Borloo (Parti Radical)? C’est en tout cas ce que pense Philippe Manteau. Cet avocat installé à New York est en effet le candidat officiel de ces mêmes partis.

Il s’est donc étranglé en lisant dans French Morning que Frédéric Lefebvre assurait avoir parlé au téléphone aux leaders centristes et qu’ils le soutenaient. Philippe Manteau produit une lettre (voir ci-dessous ou télécharger ici), datée de ce lundi, dans laquelle Hervé Morin lui-même lui confirme son soutien et l’investiture du parti, précisant “qu’aucun autre candidat ne saurait s’en prévaloir”.

Ce très officiel soutien ne décourage pourtant pas Frédéric Lefebvre. Contacté par French Morning, son suppléant et porte-parole Olivier Piton assure: “Le Parti Radical, le Nouveau Centre et la Gauche Moderne ont un seul candidat et c’est Frédéric Lefebvre et ces partis seront d’ailleurs mentionnés dans notre profession de foi, qui portera leurs logos”.

“S’ils font ça, réagit Philippe Manteau, nous les poursuivrons”. La bataille du centre ne fait que commencer…