A Houston, le professeur de français ne parlait pas français

Enseigner le français avec seulement un an de pratique au lycée. Cela parait incroyable, mais c’est pourtant ce qui se produit à l’Energy Institute High School de Houston, selon la chaine locale KHOU 11.

“Bonjour” est le seul mot que connait l’enseignant en question, Albert Moyer, selon un de ses élèves, Nathanial White. Le jeune homme explique également que si les élèves ont une question, ils doivent s’en remettre à Google. “Je pensais que c’était une blague, je n’y croyais pas” dit Sharonda White, la mère de l’élève, à KHOU 11.

Albert Moyer a remplacé un autre professeur de français, Jean Cius, qui a 25 ans d’expérience au compteur. Il a été écarté de la salle de classe après un litige. Depuis, il est surveillant au sein d’une autre école de Houston.

Manque de professeurs

Dans un article publié sur son blog, il se défend en disant que “nous avons un manque de professeurs en Amérique et certains d’entre eux doivent être écartés pour différentes raisons car ils sont impliqués dans des affaires criminelles ou ne font pas leur travail. Le mien consiste à être aussi qualifié que possible dans la situation d’urgence où je suis placé. J’ai eu de nombreuses missions dans différents domaines. Je suis digne de confiance et j’ai eu des succès vérifiables en treize ans” , plaide-t-il, rappelant qu’il n’est pas obligé d’être certifié dans la matière enseignée en tant que professeur non-titulaire.

L’école aussi s’est défendue dans un communiqué envoyé à KHOU. “Cela peut s’avérer difficile de trouver un professeur certifié de langues étrangères au milieu de l’année scolaire. Les professeurs de français qualifiés sont, en particulier, difficiles à trouver. Toutefois, le district poursuit ses efforts pour recruter des professeurs de langues étrangères talentueux.