5 lacs pour se baigner près de San Francisco

Cull Canyon © Jennifer Vanya - EBRPD

Bientôt la fin de la saison estivale et comme une envie de prolonger le sentiment d’être en vacances ? Voici une sélection de lacs de baignades où l’on peut nager en toute sécurité et profiter de l’été indien sans aller trop loin.

Cull Canyon Lagoon
À 40 minutes de San Francisco, dans la Castro Valley, où le climat est plus chaud, ce lac artificiel attire les familles. Construit comme une piscine, sa profondeur augmente par palier. Au bord, un lagon avec des eaux peu profondes et très claires. Au centre, une plateforme qui ravit les grands et les amateurs de plongeons. Autour, une plage de sable blanc, des aires ombragées pour pique-niquer, des pelouses et tous les services d’une base de loisirs (cabines, toilettes, tables, etc.). Comme tout lieu prisé, il est impératif d’arriver tôt pour s’assurer d’y rentrer. Infos ici

Lake Del Valle
Direction Livermore pour découvrir après une heure de route ce réservoir aux airs de station balnéaire. Entre des collines recouvertes de chênes, l’eau s’étend sur huit kilomètres de long. Et nombre d’activités y sont possibles : natation (deux plages sont surveillées l’été), pêche, planche à voile, location de bateaux, randonnée sur l’un des sentiers voisins, camping ou fêtes (de larges espaces peuvent être réservés à l’avance). L’eau y est bonne et la faune active (biches, dindons, mais aussi moustiques…). Attention, site chargé le week-end et pas de réseau téléphonique. Infos ici

Lake Anza
Dans le parc régional de Tilden, sur Berkeley, à une trentaine de minutes du Bay Bridge, le lac Anza offre une échappée sauvage au soleil. Niché entre les collines, le lieu est tranquille et la plage, entourée d’eucalyptus, agréable. Tortues d’eau, oiseaux, poissons ou canards accompagnent les longueurs. La baignade entre les bouées est surveillée durant l’été et des gilets sont disponibles pour les plus jeunes. Infos ici.

Lake Temescal
Comme le lac Anza, c’est l’un des plus proches de San Francisco. Une oasis urbaine située dans les collines d’Oakland. Réservoir d’eau potable à l’origine, il a ensuite été ouvert au public. Aujourd’hui, la petite plage de sable entourée d’espaces verts et les aires de jeux attenantes sont très populaires. On s’y amuse avec le sentiment d’être loin de la ville. La baignade est surveillée selon les horaires et l’on peut y pêcher. Penser à vérifier la qualité de l’eau, des algues empêchant parfois la baignade. Infos ici

Bass Lake
C’est un endroit tendance, mais non officiel. Et il se mérite ! Pour l’atteindre, il faut d’abord rejoindre les collines de Point Reyes, à une heure de route de San Francisco. Puis emprunter un sentier de randonnée (entre 6 et 9 km selon le point de départ) en restant vigilant au sumac vénéneux qui jalonne le parcours. Une fois à destination, le lac est à l’abri du vent qui souffle sur cette côte, et l’eau fraîche est la bienvenue. Le maillot n’est pas indispensable (site apprécié des nudistes) et une corde accrochée à un arbre permet de se jeter dans l’eau. Infos ici