3 jours à: San Diego

@Pixabay

Celle que l’on surnomme “America’s finest city” charme petits et grands par la diversité des activités qu’elle propose. Plages de sable fin, patrimoine historique incroyable, mixité culturelle omniprésente… San Diego a tout pour plaire. 

Jour 1 – La Jolla 

C’est sans aucun doute le quartier le plus romantique et paisible de San Diego. Située au nord de Downtown et à quelques miles de l’aéroport, la Jolla est une bulle à part. Elle est idéale pour se loger, mais aussi pour ceux qui aiment profiter à fond de leur journée en se baladant du matin au soir. A pied ou à vélo, vous n’aurez ni besoin de voitures ni de transports en commun. Cette partie de la ville est réputée pour la beauté de ses plages, ses lions de mer (Children’s Pool) et ses couchers de soleil.

Parmi les incontournables, on retrouve la Jolla Cove et Windansea Beach. En longeant les côtes, vous trouverez d’innombrables bars et restaurants pour vous ravitailler. Côté visite, nous vous conseillons de faire un tour au Monument Soledad National Veterans Memorial, monument honorant la mémoire des militaires tombés au combat. Etant installé sur les hauteurs, vous y admirerez la vue sur le tout San Diego. A noter que le site est un bastion militaire et une base navale de renommée nationale. Vous y trouverez de nombreux musées faisant hommage à l’armée américaine (USS Midway Museum, Maritime Museum of San Diego, San Diego Air & Space Museum…).

Jour 2 – Downtown San Diego et ses alentours 

Downtown San Diego mélange subtilement histoire, culture et night life. L’un des arrêts obligatoires : Gaslamp Quarter. Certains des buildings de ce quartier datent de l’ère victorienne et ont eu la chance d’être préservés au fil des années. Le soir, une ambiance festive envahit les rues, laissant place aux Happy Hours et dégustations de plats locaux. Un peu plus loin, l’Europe est à l’honneur avec Little Italy.

Outre des restaurants à gogo, des terrasses comme on les aime et des galeries d’art, Little Italy est indissociable de son marché du samedi où les producteurs vendent leurs meilleurs produits de 8am à 2pm. Charcuterie, vins et fromages n’attendent que vous. Si les musées vous passionnent, vous pouvez toujours inclure dans votre programme quelques visites.  Plusieurs d’entre eux se trouvent en plein centre-ville. C’est le cas du Maritime Museum qui est un must. Il possède une collection de navires américains rarissimes datant pour certains du XIXe siècle (“Star of India” par exemple).  

Jour 3 – Balboa Park et Old Town 

Pour ce dernier jour à San Diego, les incontournables sont de rigueur. En bon touriste qui se respecte, vous devez impérativement faire escale au Balboa Park. Avec une superficie de plus de 4,9 km2, il propose une multitude d’activités qui mériteraient presque qu’on y passe la journée.

Créé en 1868 en l’honneur de l’explorateur espagnol Vasco Nùñez de Balboa, il arbore un style architectural très méditerranéen. Sur place: des étendues de verdure, des bâtiments hors du commun, des musées (encore) et le fameux Zoo de San Diego. Plus de 4.000 animaux se partagent 40 hectares. Parmi eux, tigres, pandas, ours et reptiles.

Après ce retour aux sources, rendez-vous à Old Town, où le temps semble s’être figé dans les années 1900, période à laquelle le centre-ville a été délocalisé à l’endroit où se trouve actuellement Downtown. Délaissé puis utilisé à des fins touristiques, ce quartier de San Diego est considéré comme le berceau de la Californie. Sur place, un petit air de Western et tout ce qu’il y a de plus cliché. Parfait pour les photos de vacances. Vous pourrez également profiter des nombreux restaurants et commerces de rues pour finir en beauté ce week-end.