New York en dix plages

sandy_hook2

Comment sait-on que l’été est arrivé ? Quand sort le traditionnel guide des plages de French Morning. Pour profiter de vos week-ends estivaux, nous vous avons concocté une sélection des nombreuses plages à New York et ses alentours.

Sandy Hook

sandy hookC’est le coup de coeur de French Morning. Sandy Hook, dans le New Jersey, permet de prendre un grand bol d’air frais pas loin de New York. L’île offre trois plages aux baigneurs, dont une nudiste (Gunnison Beach) mais la principale et la plus fréquentée s’appelle poétiquement « Lot E ». Le trajet depuis Manhattan est à couper le souffle : embarquez à bord d’un ferry (45 dollars l’aller-retour) à Wall Street. La traversée dure  45 minutes. Vous pourrez admirer une vue splendide de la skyline, passer près de la Statue de la Liberté et sous l’impressionnant Verrazzano Bridge entre Brooklyn et Staten Island. Une fois sur l’île, un bus vous emmène aux plages. Il est également possible de s’y rendre en bicyclette ou à pied. Vous ne serez pas déçu par les grandes entendues de sable de Sandy Hook: il y a plus qu’assez de place pour tout le monde. Baladez-vous aussi dans le nord de la péninsule, ou se trouve encore des installations militaires datant de la Guerre civile. Seul point négatif :nous n’avons vu aucune poubelle  sur place. Il n’y a pas non plus beaucoup de stands de nourriture. Mieux vaut venir avec votre panier de victuailles.  Pour y aller : Pier 11, au sud de Wall Street ou au niveau de la 34th Street et de l’East River. La compagnie de ferry s’appelle Seastreak

Orchard Beach

orchard_beach2C’est l’un des secrets les mieux gardés de New York: Orchard Beach dans le Bronx. Et pour cause, il n’est pas facile de s’y rendre. Comptez une bonne heure depuis Midtown. Mais une fois que l’on y est, c’est dépaysement garanti ! La plage en forme de cuve permet à l’eau de se réchauffer plus vite qu’aux autres plages. Orchard Beach attire les familles et de multiples activités sont offertes sur place : 26 terrains de sport pour adultes et enfants sont à disposition pour des matchs de basket, tennis, handball et volleyball. Des aires de pique-nique sur la pelouse voisine sont parfaites pour ceux qui veulent refaire le plein de nourriture à l’ombre. De nombreux stands sont installés tout au long de la plage pour les snacks et les rafraîchissements. Côté moins : la plage n’est pas toujours très propre. Pour y aller : en métro, ligne 6, direction le Bronx jusqu’à l’arrêt Pelham Bay Park, puis le bus Bx12 vous emmène directement à la plage.

Coney Island et Brighton Beach

C’est la plage la plus connue de New York. A moins d’une heure en métro depuis Midtown, vous avez les pieds dans l’eau. Ambiance années 1970 garantie le long de la promenade, avec stands de nourriture et le mythique parc d’attraction. Coney Island est aussi l’une des plages les plus animées, à éviter donc pour ceux qui recherchent la tranquillité. En dehors des incontournables marchands de hot-dog, plusieurs restaurants proposent des spécialités russes un peu plus loin, dans le quartier russe de Brighton Beach. Bien que bruyant et pris d’assaut, il n’est pas possible d’aller à Coney Island sans faire un tour à Nathan’s, le marchand de hot-dogs. Après quelques heures passées sur la plage, vous pouvez vous rendre au Coney Island Museum, qui expose de nombreuses photos et reliques de la riche histoire du quartier. Le New York Aquarium est à quelques pas de la plage et permet d’explorer le monde marin. Y aller : en métro, lignes B, D, F, N ou Q.

rockaway_beach2Rockaway Beach

Le célèbre repaire des surfeurs new-yorkais souffre encore du passage de l’ouragan Sandy. Sur le sable, les pelleteuses continuent les travaux de réaménagement. Et les sacs de sable, faisant office de digues, sont encore alignés sur quelques mètres. Côté plus : c’est l’une des plus grandes plages de New York, peu de chance donc que votre voisin marche sur votre serviette. De nombreuses boutiques sont installées entre la plage et le métro pour acheter serviettes, parasols et maillots de bain et le quartier ressemble davantage à un petit village de pêcheurs qu’à New York. N’oubliez pas d’apporter un pique-nique car il n’y a que quelques food-trucks le long de la plage. Le Jacob Riis Park ne vaut pas le détour. En revanche, les plages situées après le pont reliant Rockaway Beach à Brooklyn sont plus agréables. Attention, le sable est plus propre que l’eau, où des objets sont retrouvés chaque semaine. Y aller : ligne A jusqu’au terminus Rockaway Park Beach

Staten Island

A chaque quartier, sa plage. Wolfe’s Pond Beach se situe à l’extrême sud de Staten Island. Si le parc qui borde la plage est l’un des lieux à ne pas rater sur l’île, la plage n’est certainement pas la plus paradisiaque de New York. Une chose est sûre, la tranquillité y règne mais pas pour les bonnes raisons. Le sable est plutôt sale et de nombreux détritus jonchent la plage. Y aller : un ferry gratuit part de Manhattan pour aller à Staten Island. Puis, prendre le métro de Staten Island (ligne unique)

Fire Island

fire islandRetour à la nature garanti sur cette ile où les voitures sont proscrites. Un vrai bol d’air au large de Long Island. La plage a aussi la réputation d’être le paradis des sportifs : ballade à vélos, randonnée, surf, beach-volley, kayak, tennis ou encore bateau à voile, il y en a pour tous les goûts. La partie de l’ile nommée Fire Island Pines est connue pour être un point de rassemblement de la communauté gay. Y aller : prendre le Long Island Railroad jusqu’à Bayshore, Patchogue ou Sayvine puis prendre un ferry.

Long Beach

Long Island regorge de plages. La principale se trouve à Jones Beach où le sable fin et blanc s’étend à perte de vue. Attention la plage est prise d’assaut par les touristes en été. De nombreux concerts sont programmés l’été au Jones Beach Theater, un amphithéâtre extérieur qui peut accueillir plus de 8.000 spectateurs.

Dans le village de East Hampton se trouve Main Beach, l’une des plages les plus naturelles de New York et ses environs. Le paysage est à couper le souffle et les dunes qui bordent la plage permettent de se sentir loin de tout.

Cooper’s Beach reste un incontournable de Long Beach. La plage, est considérée comme l’une des plus reposantes de New York et ses environs, à condition d’y aller hors-saison. L’une des activités préférées des touristes est de collecter les coquillages. Le paysage jouit d’une image immaculée malgré sa proximité avec la ville et les parkings.

Enfin Montauk, surnommée « The End » est la dernière plage de l’Etat de New York. Réputée pour être la Mecque des surfeurs, elle est également cotée auprès des pêcheurs et des kayakistes. Un phare vieux de 200 ans attire les visiteurs, de même que les phoques que vous pourrez observer en vous munissant de jumelles (hors saison). Plusieurs terrains de camping sont disponibles pour ceux qui voudraient en faire leur lieu de villégiature. Y aller : prendre le Long Island Railroad depuis Penn Station.

Commentaires