Enquête de la French-American Foundation : de la bonne volonté des deux côtés de l’Atlantique

A la demande de la French-American Foundation, Harris Interative a réalisé une enquête visant à évaluer les relations entre la France et les Etats-Unis et à comparer les enjeux auxquels les deux pays sont confrontés actuellement. Réalisée à partir de deux échantillons représentatifs de 1,010 Américains et 1,016 Français de plus de 18 ans, elle reprend des questions déjà été posées lors d’enquêtes précédentes (en 2000, 2002, 2005 et 2007)

Indéniablement, les Français et les Américains sont dans de meilleurs termes qu’avant. Les résultats suggèrent une sympathie réciproque croissante. Alors qu’en 2005 seulement un tiers des français déclarait apprécier les Etats-Unis, ils sont deux tiers cette année. Moins de la moitié des Américains se proclame cependant francophiles. De plus en plus de sondés semblent aussi attirés par une expérience outre-atlantique: nombreux sont ceux qui avouent pouvoir envisager vivre, travailler ou étudier dans l’autre pays.

Le sondage en vient aussi à la conclusion d’un dégel des relations diplomatiques transatlantiques. Ils sont beaucoup plus nombreux à se considérer partenaires économiques et à avoir confiance en cet allié. Les américains reconnaissent aussi le rayonnement économique, mais surtout culturel français.

Outre cette estime mutuelle, les Français et les Américains s’avèrent avoir les mêmes sources d’inquiétudes, pour différentes raisons et à des niveaux différents cependant. Les Français apparaissent moins concernés par les menaces que les Américains, qui redoutent notamment d’avantage le terrorisme ou le ralentissement économique. Si l’immigration préoccupe des deux côtés de l’Atlantique, les Américains y sont aussi plus sensibles.

Pour Antoine Treuille, le président de la French-American Foundation, “l’arrivée d’un nouveau gouvernement à la Maison Blanche et les signes de reprise économique” ont participé à ce changement des mentalités. Il reste très optimiste, et présage une embellie des relations franco-américaines, avec sans doute une plus grande coordination sur les enjeux internationaux.

Commentaires