Quatre promenades à vélo pour prendre l’air à San Francisco

4. La plus emblématique : Du Golden Gate Bridge à Sausalito (10 miles)

C’est certainement l’une des meilleures manières de traverser le célèbre pont rouge. Partez d’Embarcadero ou du Pier 39 puis longez la baie via Fort Mason, la Marina et Crissy Field.

Sur le pont, restez vigilant car vous partagez votre piste avec les piétons. De l’autre côté du Golden Gate Bridge, faites un stop au Vista Point pour immortaliser le pont et la skyline de San Francisco en toile de fond. Attention, l’endroit est souvent bondé, vous ne serez pas le seul à enchaîner les selfies ! Après une longue descente et une montée (la seule du parcours), descendez sur Sausalito, ancien village de pêcheur réputé pour ses maisons flottantes.

Pour le retour, deux options s’offrent à vous : faire le trajet en sens inverse pour traverser le pont une nouvelle fois, ou bien laissez-vous porter au fil de l’eau en empruntant le ferry (vélos autorisés à bord) qui débarque les passagers à l’embarcadère de San Francisco.

3. La plus océanique : Du zoo au Parc de Lands End (4,5 miles)

Pour pédaler en respirant l’air iodé, sans jamais perdre les vagues de vue du début à la fin de la balade. Partez du San Francisco Zoo et longez la plage sur la piste cyclable. La route est plate jusqu’à Balbao Street.

Il vous reste ensuite 1 mile pour vous rendre au parc de Lands End avec, en contrebas, les ruines des Sutro Baths, le plus grand complexe aquatique de la fin du XIXème siècle. Préparez vos mollets car la pente est raide mais la vue vaut le détour !

2. La plus urbaine : D’Ocean Beach à Alamo Square (5 miles)

Pour arpenter le Golden Gate Park d’Ouest en Est (ou l’inverse), mieux vaut le faire à vélo. Avec une superficie de 412 hectares, le Golden Gate Park est 20 % plus large que Central Park à New York. Si vous partez de la plage d’Ocean Beach, prenez John F Kennedy Drive et faites un stop au Japanese Garden.

Continuez en direction du quartier hippie en passant par Haight Street puis empruntez Broderick et Fulton Street pour éviter les côtes. Prévoyez des cadenas pour attacher vos vélos en bas d’Alamo Square afin de pouvoir monter en haut du parc pour admirer les Painted Ladies et la skyline de San Francisco en arrière-plan.

1. La plus sportive : Grimper au sommet de Twin Peaks (2 miles)

Et si vous montiez au sommet des collines jumelles de San Francisco à la force de vos jambes ? C’est la balade la plus courte mais certainement la plus intense. Culminant à 280 mètres, Twin Peaks offre une vue 360 ° sur tous les quartiers de la ville.

Le mieux est de s’y rendre en fin de journée pour admirer le coucher de soleil colorer le ciel de la Fog City d’un dégradé pastel. La route menant au sommet est accessible par le nord ou par le sud des pics jumeaux. Il suffit d’emprunter le Twin Peaks Boulevard.

PARTAGER
Photo du profil de Klervi Drouglazet
Jeune journaliste bretonne, Klervi a écrit ses premières lignes dans les pages du journal Ouest-France avec qui elle continue de collaborer. Après des études de Sociologie et de journalisme, elle a vécu six mois à Athènes puis a traversé les États-Unis en auto-stop pour finalement poser son clavier à San Francisco en août 2016.
Article précédent“Happy Arty Wednesday” avec l’écrivain français Bernard Thomasson à Miami
Article suivant“La Rupture” de Claude Chabrol s’invite à Berkeley