L’ambassade de France à Washington DC débouche le Beaujolais Nouveau autour d’un bon buffet français, le vendredi 16 novembre à la Maison Française. L’événement est organisé par l’Alliance Française et la Chambre de commerce franco-américaine. Les convives pourront profiter de Beaujolais Nouveau en “open bar” et de plats préparés par les chefs de l’Ambassade de France et des toques locales. Du pain, du fromage et des pâtisseries françaises sont aussi au menu. Les peintures de l’artiste français Stéphane Koerwyn seront exposées dans la Maison Française. La soirée se poursuivra avec un DJ qui fera danser les invités sur des tubes américains et français dans un décor de lumières.

Au Bistrot du coin, pas question d’attendre. Comme la commercialisation du Beaujolais nouveau commence jeudi 15, c’est mercredi 14 qu’est organisée la soirée afin d’être prêt dès le douzième coup de minuit. Et on ne fait pas les choses à moitié: musique live et spectacle à partir de 9pm. Seul hic, l’événement est très très couru, dépêchez-vous de réserver. Le prix : le beaujolais est gratuit, mais il faut manger sur place (plat principal entre 20 et 30 dollars). Réservez au (202) 294-6646.

Rendez-vous à La Jambe dans le quartier de Shaw le jeudi 15. Pour l’occasion, le restaurant propose des tapas françaises pour chaque bouteille ou verre de Beaujolais commandé tout au long de la nuit. En comme toute bonne brasserie française qui se respecte, le Bastille d’Alexandria ne pouvait pas manquer à l’appel. La maison propose toute la journée du beaujolais-village nouveau et, uniquement pour le dîner, deux menus spéciaux comprenant foie gras, huîtres, escargot et autres spécialités françaises. Central Michel Richard, c’est le Domaine Dupeuble – Beaujolais Nouveau qui sera proposé au bar et au restaurant, avec un bon beauf bourguignon.

Pas envie de sortir le soir, même pour le beaujolais nouveau ? Rendez-vous au supermarché. De Trader Joe’s à Costco en passant par Whole Foods, Harris Teeter, Safeway et Giant, tous proposent généralement les mêmes bouteilles que les restaurants – souvent du Dubœuf. C’est un peu moins cher, mais pour l’ambiance des bouchons lyonnais, on repassera. Le prix : 10-12 dollars la bouteille le jeudi, rapidement soldée les jours suivants.