Les dix bars les plus insolites de Los Angeles

10. Le No Vacancy pour retourner à l’ère de la prohibition

Quand on arrive devant l’ancienne maison No Vacancy dans le quartier d’Hollywood, on ne sait pas forcément à quoi s’attendre. Après l’aval du physionomiste au chapeau de cow-boy (qui porte une attention particulière aux tenues), vous monterez un escalier étroit, avant de franchir la porte d’une chambre tout droit sortie des années 20. Allongée sur un lit, une femme, très peu vêtue, vous livre les quelques règles de la maison, vous ramenant à l’époque de la prohibition. Vous accéderez alors dans l’antre par un passage secret. Outre la décoration rappelant les vieux jours d’Hollywood et les cocktails sophistiqués, le lieu dispose d’une arrière-cour où se succèdent par intermittence des groupes de jazz et une danseuse burlesque le week-end. Mais vous pourrez aussi profiter de la playlist indie-pop-rock en sirotant un Old Fashioned dans l’élégant salon des lieux. No Vacancy, 1727 N Hudson Ave, Los Angeles. Ouvert dès 8 pm.

9. Good Times at Davey Wayne’s pour un retour dans les 70’s

L’entrée du Good Times at Davey Wayne’s est quelque peu atypique : elle se fait par une porte de frigo. La surprise ne s’arrête pas là. A l’intérieur, vous foulerez la moquette d’un lieu inspiré du dessin animé Funky Cops. Imaginé par les frères Houston, à l’instar du No Vacancy, ce bar à l’odeur de renfermé porte le nom de Davey Wayne, le père des fondateurs, dont le portrait s’affiche dans des cadres rétro. Dans l’arrière-cour, vous pourrez « chiller » comme un hippie, tout en profitant des mets concoctés au barbecue. Sans compter que ce bar propose un happy hour de 5 à 8 pm en semaine, et de 2 à 6 le week-end. Forcément, les enfants des années 70 s’y retrouvent, à l’instar des amateurs de Led Zeppelin, The Eagles ou Earth, Wind and Fire. Preuve en est : la file d’attente qui peut s’éterniser le samedi soir. Good Times at Davey Wayne’s, 1611 N El Centro Ave, Los Angeles. Ouvert dès 2 pm.

8. Jumbo’s Clown Room pour en prendre plein les yeux

Âmes pieuses s’abstenir. Situé dans un complexe commercial à Thai Town, le Jumbo’s Clown Room est une institution pour l’effeuillage depuis 1970. Tous les soirs, dans une lumière feutrée rouge, les filles du club font la démonstration de leurs talents en pole dance, offrant des performances saisissantes dans des tenues affriolantes et rock’n roll. Mais ne vous attendez pas aux traditionnels clubs : il n’y a rien de glauque ici (pas de lap dance possible) même si les billets de 1 dollar volent durant les shows. Pour voir les stars des lieux, qui font claquer leurs talons de 20 cm ou enchaînent les pirouettes comme des pantins désarticulés, il faudra prendre votre mal en patiente, le Jumbo’s Clown Room étant rapidement pris d’assaut les week-ends. Jumbo’s Clown Room, 5153 Hollywood Blvd, Los Angeles. Ouvert à 4 pm. Consommation obligatoire.

7. Eighty Two pour les geeks

Si vous n’avez pas grand chose à dire à vos amis, le Eighty Two est votre meilleure option. Le nom du bar est un hommage à l’année 1982, “The Golden Age of the Arcade”. Situé au coeur d’Art District, dans un bâtiment recouvert d’un graffiti géant, ce bar accueille plus de 40 jeux d’arcade (de Centipede à Pac-man) et de flippers, présentés comme des œuvres d’art dans un musée. Cet espace minimaliste, avec son sol en béton et ses poutres apparentes, dispose de deux salles reliées par un patio extérieur. Pour poursuivre l’expérience, succombez (avec modération) aux bières locales ou aux cocktails avec des noms populaires pour les geeks (comme Princess Peach, Zangief, Power Up et The Dude). Vous ne vous y ennuierez certainement pas. Eighty Two, 707 E 4th Pl, Los Angeles. Ouvert à 6 pm.

6. Saddle Ranch Chop House pour se prendre pour un cow-boy

Si vous avez envie d’être dépaysé, sans avoir à débourser un billet pour aller au Texas, optez pour le Saddle Ranch Chop House, à West Hollywood. Dans un ranch inspiré des westerns, vous pourrez savourer des plats typiquement américains et des boissons traditionnelles. La nuit tombant, la soirée devient enflammée, les touristes se bousculant pour monter sur le taureau mécanique. Les moins téméraires préféreront faire dorer leurs marshmallows au coin du feu, à l’extérieur. Même si vous n’allez pas boire les meilleurs cocktails de la ville, le lieu vaut le détour pour son ambiance digne du far-west. Vous pourrez même essayer d’apprendre quelques pas de country, si le cœur vous en dit.
Saddle Ranch Chop House, 8371 Sunset Blvd, West Hollywood. Ouvert à 11 am.

5. La surprise du barbier à The Blind Barber

Les novices s’y méprennent, en raison de l’absence de devanture. Mais vous êtes au bon endroit. Dans le salon The Blind Barber à Culver City, vous pourrez aussi bien demander un rafraîchissement de barbe qu’une coupe de cheveux ou un cocktail. A l’arrière de la boutique, se cache un ancien bar digne des années folles, avec des cabines de cuir, une machine à cigarettes vintage offrant des produits du salon. À l’instar de ses homologues à Manhattan et à Brooklyn, The Blind Barber propose des cocktails originaux comme le Smoke & Dagger ou le Sweeney Ted qui vous entraîneront sur la piste de danse. Une sélection d’excellents sandwichs au fromage grillé vous sauvera également des fringales nocturnes. The Blind Barber, 10797 Washington Blvd., Culver City. Ouvert à 11 am, bar dès 6pm .

4. Tiki Ti, pour une ambiance polynésienne

Si vous êtes à la recherche de cocktails incroyables, les tiki bars sont toujours une bonne adresse. Ouvert depuis 1961, celui de Los Feliz (le Tiki Ti) propose 94 concoctions (cash uniquement), dont une majorité à base de rhum. Mais ne pensez pas y trouver vin ou bière, ce n’est pas le style de la maison. Et il n’y a pas que les cocktails qui valent le détour. Tenu par la famille Buhen, qui est haute-en-couleur, cet endroit tout en longueur (avec une dizaine de tabourets) vous parachute à Hawaï avec ses couronnes de fleurs et ses tikis, des sculptures typiques en bois. L’exotisme va à son paroxysme, la rumeur disant que le tabagisme est autorisé en ces lieux. Tiki Ti, 4427 Sunset Blvd, Los Angeles. Ouvert dès 4 pm.

3. Break Room 86, pour un karaoké dans les années 80

Derrière le Break Room 86, on retrouve encore l’esprit nostalgique et kitch des frères Houston. Pour accéder à ce bar qui se trouve à l’intérieur du prestigieux Line Hotel à Koreatown, il faudra parcourir un quai de chargement le long de l’avenue Ardmore. Pensé comme une expérience immersive, l’établissement vous transporte dans les années 80, avec son mur composé de cassettes et de vieilles stéréos, son bar construit avec des haut-parleurs, et ses jeux d’arcade. Rien n’est laissé au hasard. Et surtout, les amateurs de chants pourront faire les casseroles dans l’une des quatre salles de karaoké (qui peuvent aussi être réquisitionnées pour jouer aux jeux Atari). Tout en buvant des cocktails aux noms évocateurs pour les amateurs des années 80 (Rock-It Pop Drink, Cherry Chapstick et Purple Rain), les musiques de Prince, Tears for Fears et Simple Minds vous inciteront à danser devant une montagne de téléviseurs vintages. Et si la faim vous en dit, vous pourrez toujours commander les collations de votre enfance comme des Pop Tarts, Cup O’Noodles ou Cheez Balls. Break Room 86, à The Line Hotel, 630 S Ardmore Ave, Los Angeles. Ouvert de 9 pm à 2 am.

2. Un cocktail entre deux strikes au Highland Park Bowl

Si boire un verre ne vous suffit pas, il y a des options plus divertissantes. Rénové il y a deux ans, le Highland Park Bowl est le parfait mix entre bar et bowling. Créé en 1927, le lieu abritait des cabinets de médecins, une pharmacie et des salles de divertissement. Les patients consultaient, avant d’aller chercher leur prescription de whisky médicinal à la pharmacie, ce qui permit la consommation d’alcool dans le bowling. Après être devenu une salle consacrée à la musique, il a été repris par le groupe T.T. Bowl qui lui a rendu son lustre d’antan en restaurant les pistes de bowling et les arches en bois d’origine. “Hipsteurisé”, le lieu comprend désormais un four à bois, où le chef Lopez prépare des pizzas napolitaines; une micro brasserie, ainsi qu’un bar qui sert une carte de cocktails classiques (The Dude Abides, lin d’oeil au White Russian de The Big Lebrowski, Modern Washout…). N’y allez pas pour un date romantique, le lieu est très animé en soirée, les groupes de joueurs se prenant rapidement au jeu. Highland Park Bowl, 5621 N Figueroa St, Los Angeles. Ouvert à 5 pm. Partie entre 40 et 60 dollars l’heure.

1. Un aller simple en Bavière au Red Lion Tavern

Vous aimez la bière et les saucisses ? Vous allez adorer le Red Lion Tavern. Une fois entré dans cette institution du quartier de Silver Lake, vous aurez la sensation de vous retrouver en pleine fête de la bière à Munich. Sur trois étages, dans un décor kitsh égrené d’enseignes de brasseries allemandes, on trouve des bières typiques comme la Warsheiner ou la Bitburger en pression. Elles s’accompagnent de plats divers, même si les saucisses restent la spécialité. Si le menu n’est pas à votre goût, vous pourrez profiter du folklore à travers la musique et les serveuses portant l’habit bavarois. Fondé en 1959 puis devenu un pub anglais avant de trouver son identité allemande, le Red Lion Tavern dispose d’un “beer garden” à l’étage, où se réunissent les habitués. Un lieu qui vaut le détour. The Red Lion Tavern, 2366 Glendale Blvd, Los Angeles. Ouvert de 11 am à 2 am.