Combien ça coûte: utiliser une carte française aux US?

Une bonne idée d’utiliser sa carte française aux Etats-Unis? Même si on réside pour quelques mois, il peut y avoir des raisons. Ouvrir un compte ici est parfois compliqué. Mais sachez à quoi vous attendre: ça coûte cher. Voire très cher.

1. Les retraits aux distributeurs (ATM)

Avant tout, il faudra bien sûr s’assurer que votre carte est acceptée à l’international (c’est le cas des Visa et Master Card), et que les plafonds de paiement et de retraits sont suffisamment élevés. Si c’est le cas, obtenir du cash ne sera pas un problème. Vous trouverez des distributeurs à tous les coins de rue dans les grandes villes, mais il faut différencier ceux qui sont installés dans les banques, et les autres qu’on trouve un peu partout, notamment dans les “delis”. Ces derniers ont pour eux leur côté pratique, mais les retraits y sont plafonnés à 200$, et surtout, ils prélèvent des frais fixes de 2 à 3$ (voire plus) qui s’ajoutent à la commission de votre banque!

Un retrait avec votre carte en banque occasionne des frais variables selon les établissements (un pourcentage du retrait) et/ou  des frais fixes. Le Crédit Agricole par exemple, facture 3,25€ par retrait, plus 2% du montant. Cela correspond à une moyenne pratiquée dans la majorité des banques. Mieux vaut alors éviter de faire plusieurs petits retraits, car vous laisserez davantage d’argent en frais.

2. Les retraits gratuits

Dans certains cas, les retraits sont gratuits. Les clients de HSBC en France peuvent ainsi retirer sans frais dans les distributeurs américains de la banque. Et si vous êtes à la BNP Paribas, vous pourrez retirer gratuitement dans les établissements de la Bank Of America. Attention, ce bon plan s’applique seulement dans ces distributeurs, et n’est pas valable ailleurs.

3. Les paiements par carte

Les nouveaux arrivants en seront peut-être surpris, on ne vous demandera pas toujours votre code confidentiel lors du paiement. La plupart du temps, votre signature suffira car les cartes à puces sont encore très peu répandues aux Etats-Unis (c’est en train de changer).

C’est aussi plus économique que le retrait, les frais prélevés par votre banque étant généralement moins élevés. A titre d’exemple, le Credit Mutuel applique un prélèvement de 0.33€, plus 2.25% du montant. La BNP facture 0.80€, auquel s’ajoute 2.90% du montant.

A noter que certaines banques ont instauré des montants de commission plafond et plancher. Le CIC notamment prélève une commission de 2.90%, mais ne facturera jamais plus de 8.15€ quel que soit le montant de la transaction. A l’inverse, la Banque Postale ou la Société Générale ponctionnent quoi qu’il arrive un minimum de 1€. Bref, avant votre voyage, pensez à prévoir un petit détour par votre banque, afin d’éviter les mauvaises surprises en revenant de vacances.