5 choses à voir au festival Crossing The Line 2017

5. “Vulnérable”

Le festival du FIAF Crossing the Line est de retour jusqu’au 15 octobre dans plusieurs lieux new-yorkais. Tour d’horizon des temps forts de ce rendez-vous pluridisciplinaire qui veut présenter le meilleur de création française contemporaine.

Bienvenue dans l’arrière-scène du monde. Après avoir sillonné différents pays, le photographe français Alain Willaume a rapporté des clichés témoignant de la violence et la vulnérabilité qu’il y a ressenties. Dans le cadre du festival, ce travail sera visible dans l’exposition “Vulnérable” à la galerie du FIAF. En 2011, l’artiste a remporté le prix Sony World Photography Award, dans la catégorie “Portraiture-Fine Art” au Chelsea Art Museum de New York. Du vendredi 15 septembre au samedi 28 octobre dans la Galerie du FIAF. 22 E 60th St. Plus d’infos ici.

4. Midnight moment : “voir la mer”

À Istanbul, ville bordée par la mer, Sophie Calle a rencontré cinq personnes qui ne l’avaient jamais vue. Un par un, l’artiste les y a conduits. Avant d’atteindre le bord de l’eau, certains ont spontanément baissé le regard quand d’autres ont gardé les yeux bandés jusqu’au bout. Après contemplation de la mer Noire, tous se sont tournés vers Sophie Calle qui, en sons et en images, a immortalisé cette première fois. Du dimanche 1er octobre au mardi 31 octobre, tous les jours à 11:57 pm. Gratuit. Les portraits défileront sur des panneaux d’affichages électroniques de la 42e-49e rue, entre Broadway et 7th Ave. Plus d’infos ici.

3. “No longer without you”

Les relations mères-filles se révèlent parfois compliquées. Celle d’Havva et de Namiye l’est d’autant plus que tout oppose la première, mère musulmane traditionnelle originaire des Pays-Bas, à la seconde, journaliste néerlandaise moderne. Dans ce huis-clos et lors d’une conversation enflammée, les deux femmes interrogent les valeurs de la foi et de la sexualité. La pièce, “No longer without you”, sera jouée pour la première aux Etats-Unis par les actrices Adelheid Roosen et Nazmiye Oral. Du jeudi 12 octobre au dimanche 15 octobre, à la Skyroom du FIAF. 22 East 60th Street. Plus d’infos et tickets ici.

2. “I will be there when you die”

L’art mis en scène par l’Italien Alessandro Sciarroni se situe quelque part entre la danse et le rituel. “I will be there when you die”, dont la première représentation aux Etats-Unis aura lieu dans le cadre du festival, met en scène des danseurs qui repoussent les limites physiques, notamment à travers une performance de jonglage. Du jeudi 28 septembre au samedi 30 septembre à 8pm. Le MaMa, Ellen Stewart Theatre, 66 East 4th Street. Plus d’infos et tickets ici

1. “In Search of Dinozord”

“In Search of Dinozord” est un hommage au prisonnier politique congolais Antoine Vumilia Muhindo. Réalisée par le danseur et chorégraphe congolais Faustin Linyekula, la première de ce spectacle sera jouée dans le cadre du festival. Évoluant entre les ruines du Congo post-apocalyptique, danseurs et acteurs racontent l’histoire déchirante de leur pays. Vendredi 22 septembre et samedi 23 septembre à 7:30 pm. NYU Skirball Center, 566 La Guardia Place, entre West 3rd et West 4th Streets. En français sous-titré en anglais. Infos et tickets ici