5 bons plans plages autour de Washington

5. Assateague et Chincoteague Islands

Les chevaux sauvages d’Assateague et Chincoteague attirent de nombreux touristes. (Flickr:Dean Wissing)

Il y a un siècle, bien avant le très artificiel Paris-Plages, Washington avait sa propre petite station balnéaire. À deux pas du National Mall, sur le rivage sud du Tidal Basin, se trouvait la bien nommée Bathing Beach. Les pieds dans le sable, avec le Washington Monument en point de mire, les locaux – enfin juste les Blancs – ont pu y barboter de 1914 à 1925. Depuis, les Washingtoniens ont trouvé des alternatives. Voici notre top 5.

Sur l’île toute en longueur d’Assateague, c’est la nature qui prime. Les lieux sont totalement inhabités si ce n’est par des chevaux sauvages et de nombreux oiseaux (et encore plus de moustiques !). Pour se loger et se restaurer, pas de panique, l’île voisine de Chincoteague est là pour ça. Combinant petite ville portuaire, campagne sauvage et plage de sable fin au même endroit, Assateague et Chincoteague sont des incontournables, à quelque trois heures de route (sans embouteillages).

À voir : le Chincoteague Pony Swim qui se tient le dernier mercredi de juillet depuis 1925. Afin de réguler la population, les chevaux sont menés à travers l’eau d’Assateague à Chincoteague pour une vente aux enchères des jeunes poneys.

Fun fact : on ne sait pas vraiment d’où viennent ces chevaux, mais deux théories sortent du lot. Ils descendraient de survivants d’un naufrage au XVIIe siècle ou de chevaux domestiqués ayant échappé à leurs propriétaires.

4. Ocean City

Le fameux boardwalk d’Ocean City s’étend sur 4 km (Flikr:Dion Hinchcliffe)

Destination très prisée en été, la bien-nommée Ocean City est célèbre pour son boardwalk – large promenade en bois typique des stations balnéaires du nord-est du pays – qui longe la plage et la ville sur 4 km. La plupart des activités, magasins et restaurants étant accessibles depuis ce boardwalk, on peut oublier totalement sa voiture. Un très bon choix pour un week-end en famille, Ocean City est une sorte d’Atlantic City à taille humaine (et les casinos en moins).

À voir : le parc d’attraction Trimper’s Rides et son manège très vintage, situés à l’extrémité sud du boardwalk.

Fun fact : pendant l’été, Ocean City devient la deuxième ville la plus peuplée du Maryland après Baltimore.

3. Virginia Beach

À Virginia Beach on ne fait pas dans le détail : 50 km de plages (Flikr:Jason Pratt)

La première station balnéaire de la côte Atlantique au sud de DC est un classique vers lequel se précipitent de nombreux Washingtoniens du Mémorial Day au Labor Day. Et pour cause, outre la présence de dizaines d’hôtels et de restaurants, Virginia Beach et ses environs proposent plus de 50 kilomètres de plages faisant jusqu’à 100 mètres de large. Toutes les activités imaginables liées de près ou de loin à la mer sont disponibles. Bref une destination idéale pour une semaine à la plage.

À voir : sur le chemin, arrêtez-vous à Williamsburg et Jamestown pour visiter les vestiges des premières colonies britanniques du pays.

Fun fact : Virginia Beach est dans le Guinness Book des records avec la « plage de loisir » la plus longue au monde.

 

2. Sandy Point

Vue sur le Chesapeake Bay Bridge depuis le parc de Sandy Point. (Flikr:Nathaniel Zumbach)

C’est vrai que la baie de Chesapeake ce n’est pas tout à fait l’océan, mais ce n’est pas le Potomac non plus. Et à une heure de route de Washington, on ne va pas faire la fine bouche. Bref si vous voulez pique-niquer sur une plage sans trop faire d’efforts, prenez la route 50 vers l’est jusqu’au parc de Sandy Point. Vous aurez du sable et de l’eau un peu salée avec de la verdure autour. Le fret maritime qui défile en face de vous sous le pont de la baie de Chesapeake vous rappellera par contre la proximité de l’industrieuse Baltimore. En clair, évitez de boire la tasse (et vérifiez la qualité de l’eau)

À voir : Annapolis, un joli port de la baie de Chesapeake à 10 minutes en voiture où vous pourrez déguster du crabe sous toutes ses formes.

Fun fact : si l’envie vous prend de faire un footing, le pont de la baie de Chesapeake accueille chaque année une course à pied de 10km.

 

1. Outer Banks

Les Outer Banks vont feront vite oublier les 6 heures de route nécessaires pour s’y rendre. (Flikr:James Willamor)

Enfin, si les kilomètres ne vous font pas peur, les Outer Banks de Caroline du Nord sont faits pour vous, à près de 6 heures de route tout de même. Cette succession d’îles-barrières offre d’immenses plages, sous un climat subtropical tempéré par les vagues de l’Atlantique. Presque toutes les locations ont vue sur l’océan quand elles ne sont pas sur la plage même, voire les pieds dans l’eau. Pratique pour admirer les nombreux dauphins en prenant le petit-déjeuner sur son balcon. Un paradis validé par Richard Gere qui y a tourné un film.

À voir : le phare de Cap Hatteras qui, avec ses 60m de haut, est le plus haut du pays. En 1999, suite à l’érosion des côtes, il a dû être déplacé de près de 900m.

Fun fact : en 1524, le navigateur florentin Verrazano a cru découvrir aux Outer Banks une ouverture sur le Pacifique pour accéder directement à la Chine. Pas de bol, il ne s’agissait que de la baie de Pamlico.