YellowKorner débarque à Soho

Passionés de photographie depuis leur enfance, Alexandre de Metz et Paul-Antoine Briat étaient frustrés de ne pas pouvoir s’offrir un tirage de photo d’art original. Pendant leur master d’entreprenariat à HEC, ils ont l’idée d’un nouveau modèle de galerie d’art qui permettrait d’acquérir des photos d’art à un prix accessible.

Ils se lancent dans l’aventure sans attendre d’être diplômés. “Il nous a semblé qu’il manquait un lien entre cet art et le grand public : plus accessible, democratisé”, explique Paul Antoine Briat, cofondateur de YellowKorner. En augmentant le nombre d’exemplaires d’une photographie d’art, les deux jeunes hommes la rendent accessible aux collectionneurs. Ainsi, au lieu de proposer 10 tirages à 5000 euros, YellowKorner choisit d’en éditer 1000 à 50 euros. “ Comme l’éditeur allemand Taschen dans le livre d’art ou Swatch dans la montre, “explique Paul Antoine avant d’ajouter “Nous espérons avoir leur succès.” En proposant des centaines de photographies de 25€ à 1500€, YellowKorner semble avoir déjà trouver la voie du succès : YellowKorner a déjà à son actif quatre galeries à Paris, une à Lille, une en Belgique et New York.

Une heureuse rencontre

Le très célèbre photographe Yann Arthus-Bertrand a soutenu les deux fondateurs dans l’aventure. “Nous avons rencontré Yann  Arthus-Bertrand dans un train qui allait dans le Sud de la France. Nous l’avons abordé pour lui parler de notre projet qu’il a beaucoup apprécié”, se souvient Paul Antoine. Tout s’est enchaîné pour les deux entrepreneurs :  “Nous sommes rentrés dans le réseau de magasins Fnac en Europe, puis avons reçu le soutien de certains “business angels” comme Pierre Kosciusko Morizet (fondateur de priceminister.com) et de deux fonds d’investissement européens (un français et l’autre italien) qui ont investi six millions d’euros dans le développement de la société”. Une réussite sans fausse note qui leur a permis d’ouvrir des galeries qui ne désemplissent pas en France et en Belgique.

La galerie new-yorkaise

Le marché américain représente actuellement 60% des ventes de photographies d’art en galeries ou aux enchères, “c’était un rêve d’ouvrir une galerie à New York” explique Paul Antoine Briat. Située dans le quartier de , la vitrine de YellowKorner à Soho n’a rien a envier à ses voisins de trottoir comme Chanel ou Louis Vuitton. Tout en longueur, dans un espace étonnement grand pour le quartier, elle respecte les codes de la marque  dans des coloris noirs avec quelques touches de jaune. Seule différence avec la galerie du Marais à Paris, le catalogue de photographies proposées. “Nous avons beaucoup développé notre portfolio d’artistes américains notamment grâce à un partenariat avec le fonds de photos de la NASA”, explique Paul Antoine Briat. Mais la galerie new-yorkaise ne se limite pas aux artistes américains. “Notre but est aussi de faire découvrir aux Européens des artistes asiatiques et américains et vice versa.[…]Nous voulons que les gens découvrent la photographie d’art et rentrent dans une démarche de collectionneur qui est si agréable…

Les deux compères ont déjà signé pour ouvrir une galerie à San Francisco. “Nous savions que le public américain appréciait YellowKorner avec le succès que nous avons auprès des Américains dans nos galeries de Saint Germain des Prés et du Carrousel du Louvre à Paris”. Ce n’est pas tout, une deuxième galerie à New York est prévue début 2011 et ils projettent d’ouvrir cinq galeries sur la côte Est.

Galerie YellowKorner New York

100 Wooster Street
NY 10012
USA
Tél: 212 966 6650