Pourquoi y a-t-il autant de lucioles à Austin ?

Si un soir, vous voyez des sortes de feux follets voler au-dessus de la pelouse devant une maison, n’ayez crainte: cette demeure n’est pas hantée. Ce sont juste des lucioles. Alors qu’on les croyait presque disparues, on peut les voir s’allumer en nombre chaque soir depuis quelques semaines à Austin. Pourquoi ? C’est la question bête de la semaine.

Les lucioles (« fireflies » en anglais ou plus communément « lightning bugs ») émettant une lumière de couleur verte, relativement puissante. C’est une réaction chimique, produite dans un organe spécifique situé à l’extrémité de leur abdomen qui est à l’origine de cette “bioluminescence”, commune à d’autres animaux (en majorité marins) comme la méduse. « Ce comportement lumineux leur permet de signaler leur présence à leurs partenaires sexuels ou bien d’attirer des proies, confie Wizzie Brown, entomologiste au Texas A&M AgriLife Extension Service. Elles contrôlent leur propre luminescence et certaines d’entre elles vont jusqu’à imiter la lumière d’autres lucioles pour les attirer et les manger. »

Austin, avec ses collines, ses rivières et ses forêts, est un endroit privilégié pour les observer. Elles se développent en effet, dans les régions humides et chaudes et dans un habitat sauvage. Après plusieurs années de sécheresse où les insectes lumineux avaient presque disparus, les inondations du printemps conjuguées avec les pluies de ces dernières semaines ont favorisé leur recrudescence. « Les larves ont besoin d’un environnement humide pour grandir. On assiste donc à l’éclosion des œufs pondus suite aux fortes pluies de l’année dernière» , continue Wizzie Brown. Il s’avère qu’il faut un an pour qu’une larve atteigne sa taille adulte. « De plus, elles se nourrissent d’insectes qui prolifèrent dans la végétation en décomposition. »

Si personnes ne sait pourquoi elles ont tendance à disparaître, on peut pointer deux facteurs principaux : le développement urbain et la pollution lumineuse. Selon le site Firefly Watch qui gère un projet de surveillance et d’études des lucioles pour « traquer le destin de ces formidables insectes »,  « ces espèces sont sensibles aux insecticides, à la régression de leurs proies et de leurs habitats, mais aussi à l’éclairage artificiel qui perturbe de nombreuses autres espèces nocturnes. »

Où les voir? Pas besoin d’avoir un ranch dans le Hill Country, on peut observer les lucioles tout autour d’Austin. Les meilleurs spots seront donc les espaces verts, peu éclairés et si possible proches de points d’eau. La Green Belt, le long de Lady Bird Lake ou certaines parties de Zilker Park sont donc conseillés.