Winemak’her, un bar qui met les femmes vigneronnes à l’honneur à Park Slope

“Nous ne servons que des vins qui sont produits par des femmes, qu’elles soient propriétaires ou vigneronnes”, explique Alexandra Charpentier. La Française de 38 ans originaire de région parisienne a ouvert au début du mois de juin avec son mari Winemak’her, un bar à vin situé dans le quartier de Park Slope à Brooklyn. Si le local n’est pas encore ouvert aux clients en raison de la Covid-19, les clients peuvent déjà commander en ligne ou acheter à emporter.

“Je n’avais pas prévu les choses comme ça au début”, concède l’ancienne conseillère bancaire qui s’est reconvertie. “A l’origine du projet en 2017, nous voulions monter un bar à vin traditionnel. Mais j’ai assisté à un salon de femmes vigneronnes à Avignon, et mes échanges avec toutes ces femmes m’ont convaincu de ne travailler qu’avec elles”. En France, chaque région possède une association de vigneronnes, et les femmes sont de plus en plus représentées dans les métiers du vin. “Il y a encore 25 ans, les femmes étaient interdites d’exploitation en Champagne. Aujourd’hui, 30% des vignerons français sont des femmes et elles sont 25% parmi les propriétaires de domaine. Elles sont également de plus en plus nombreuses en oenologie et en sommellerie“, détaille Alexandra Charpentier.

Aux Etats-Unis, aucune association de ce type n’existe. Mais l’entrepreneuse française a travaillé avec des importateurs pour référencer des vins de vigneronnes étrangères. “Nous avons 26 références disponibles à la commande pour l’instant, et bientôt une cinquantaine quand le bar sera ouvert. Nous servons 85% de vins produits par des Françaises, le reste a été fait par des femmes américaines, italiennes, portugaises et argentines”.

Mère de deux enfants de 10 et 15 ans, Alexandra Charpentier explique être tombée amoureuse de New York lors d’un voyage en 2002. 16 ans plus tard, en septembre 2018, le couple décide de sauter le pas en louant sa résidence principale à Avignon et en vendant sa maison de campagne en Picardie pour financer le projet de bar à vin. “On est venu une première fois en ESTA à l’hiver 2018 pour prospecter. Puis on est revenu neuf mois à partir d’août avec un visa pour apprendre l’anglais. J’ai été conseillée par une amie pour le local qu’on a trouvé assez vite”, explique Alexandra Charpentier. “On a un très bon emplacement sur une rue passante (NDLR: 5th Ave) avec un intérieur très large, ce qui est rare à New York. Ça nous a permis de construire un terrain de pétanque indoor”. 

Très présente sur les réseaux sociaux, la Française a fait partager chaque étape de l’ouverture de Winemak’her sur Facebook. En mai 2019, elle fait appel à la communauté française de New York pour lever 25 000$ pour l’aider dans les travaux. “On a tout fait nous-même. Malheureusement on a eu un problème de permis avec la cuisine qui a repoussé l’ouverture de quelques mois. Ensuite il y a eu le Coronavirus. On est très heureux de pouvoir enfin commencer à vendre un peu de vin”, raconte la Française qui a investi 200 000$ dans son projet.

En plus des vins, Alexandra Charpentier propose depuis le 13 juin des planches de charcuterie et/ou de fromages disponibles à la livraison. Elle espère avoir le feu vert des autorités locales pour ouvrir même partiellement d’ici le mois de juillet. “On va déjà essayer de faire marcher ce bar à vin, mais si tout se passe bien, on aimerait beaucoup en ouvrir un deuxième à Bushwick à l’avenir”.