Washos, le “car-wash” à portée d’app

Pour en savoir plus

 

Washos est téléchargeable sur l'ITunes

Comment laver sa voiture sans perdre de temps ? C’est la question que s’est posé Benjamin Guez, un Français de 26 ans arrivé à Los Angeles il y a quatre ans.

J’avais pris une belle voiture qu’il fallait entretenir, mais je ne trouvais pas le temps d’aller faire la queue au car-wash (lavage automatique, ndlr), sougline-t-il. J’ai alors pensé que ce serait plus simple de le commander via internet.”

De là, il décide de lancer une application de car-wash à domicile, en avril 2013. Faute de moyens et d’une équipe solide, le projet sera abandonné… Mais, depuis, l’idée a germé et s’est concrétisée. Il en ressort un nouvelle app, Washos, née en mai 2015. Benjamin Guez s’est associé à Bertrand Patriarca, un entrepreneur chevronné, François Pradel, un ancien camarade de l’Epitech et Kevin Guez, son frère.

Washos permet de commander un service de nettoyage de sa voiture et de l’obtenir n’importe où (domicile, bureau, plage…) dès 3 heures minimum après la demande” , affirme Bertrand Patriarca, qui a apporté les fonds pour développer cette idée qui l’a enthousiasmé. Tandis que Benjamin Guez et François Pradel, développeurs informatiques de formation, l’ont créée de A à Z.

Ville de la voiture reine

Pourquoi démarrer cette aventure à Los Angeles? Il y a bien sûr un aspect personnel, mais la ville s’imposait d’elle-même. “On comptabilise 20 millions de voitures sur la zone Los Angeles/Orange County. C’est la patrie de la voiture reine, et des plus beaux véhicules. Ici, le car-wash est dans les habitudes de consommation, cela fait partie de la routine des Américains”, explique Benjamin Guez.

La demande grandissante les a conforté dans leur projet. Ils se sont alors inspirés du modèle économique d’Uber pour offrir un service à forte valeur ajoutée, comme cela se fait dans le ménage ou le pressing à domicile.

En fonction de leur proximité géographique, c’est l’un des trente professionnels avec lesquels travaille Washos qui reçoit la demande, et l’accepte ou non. S’il répond positivement, il obtient des informations sur la date, le lieu et la formule commandée. “Nous sommes un intermédiaire avec un réseau solide de professionnels que nous avons sélectionnés. Ils ont tous un véritable savoir-faire et sont déjà implantés sur Los Angeles” , décrit Kevin Guez, qui s’occupe de la logistique de l’entreprise.

Nettoyer une voiture de luxe, cela nécessite de réelles compétences” , précise François Pradel. Les lavages sont réalisés avec des produits principalement bio et sans eau, à l’aide d’un spray et des lingettes spéciales. “C’est devenu essentiel avec la sécheresse et les lois sur la restriction de l’usage de l’eau” , ajoutent les associés.

Washos à la conquête de l’Ouest

En cinq mois d’activité, Washos compte 1.000 clients, dont 40% sont déjà revenus une fois. Ces quatre entrepreneurs Français ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. “Nous voulons nous développer géographiquement. Washos devrait être opérationnelle à San Diego début 2016 et à San Francisco au printemps prochain.” La Floride et le Texas sont également en ligne de mire.

 

Pour en savoir plus

 

Washos est téléchargeable sur l'ITunes