Pourquoi vote-t-on le mardi aux Etats-Unis ?

Mardi, c’est “Super Tuesday”. Les électeurs de douze Etats (et un territoire fédéral) se rendront aux urnes pour choisir le candidat de leur parti à la présidentielle. Ce big bang politique, qui se produit tous les quatre ans, n’est pas le seul rendez-vous électoral qui a lieu le mardi aux Etats-Unis. Depuis près de deux siècles, les Américains élisent leur président, leurs parlementaires et leurs gouverneurs le mardi. Pourquoi ? C’est la question bête de la semaine.

Aussi étrange que cela puisse paraitre, les Américains ont voté en rangs dispersés pendant plusieurs décennies. En 1787, la convention de Philadelphie s’est quittée sans s’accorder sur quand exactement les électeurs devaient se rendre aux urnes pour choisir leur leader. Il revenait aux Etats de fixer la date. Seule condition: le scrutin devait se tenir dans les 34 jours précédant le premier mercredi de décembre, date à laquelle les grands électeurs se réunissaient pour élire le président et le vice-président.

Pour des raisons pratiques et pour améliorer la sincérité du scrutin, le Congrès a décidé en 1845 de créer un système uniforme instituant, par une loi, le mardi suivant le premier lundi comme la date de vote pour la présidentielle. En 1875, il en fait de même pour les législatives et en 1914 pour les sénatoriales. Pourquoi le mardi? Cela ne pouvait pas être le dimanche, jour de culte, ou le mercredi, jour de marché, immanquable pour les fermiers. Le lundi aussi était hors de question car les électeurs auraient du sacrifier leur dimanche pour se rendre dans l’isoloir. A l’époque, les déplacements se faisaient à cheval et il fallait parfois une journée pour rallier le comté, où se déroulait le vote. Le mardi a donc été retenu. “Il y avait beaucoup d’enthousiasme, des parades… Des familles entières venaient des fermes en charriot et s’habillaient pour l’occasion”, selon l’historien Don Ritchie.

On pourrait se demander, au passage, pourquoi le mois de novembre a été retenu. “On pensait que des élections au printemps ou en été interféreraient avec la saison des cultures, et des élections à la fin de l’été ou au début de l’automne coïncideraient avec la moisson. La fin de l’automne et le mois de novembre, après les moissons et avant l’arrivée de l’hiver rude, était le meilleur choix” , peut-on lire sur le site de la chaine History. Autre interrogation: pourquoi le mardi suivant le premier lundi de novembre plutôt que le premier mardi du mois. Plusieurs théories existent à ce sujet, selon le site de décryptage des Etats-Unis The Bully Pulpit. L’une d’elles veut que le législateur ne voulait pas que l’élection tombe le jour de la Toussaint, le 1er novembre, qui était aussi le moment où les commerçants faisaient leurs comptes.

Le mardi est-il le meilleur jour pour voter? “Non” répondent certains, comme le groupe Why Tuesday?, qui milite pour un changement de jour. Il pointe l’abstention élevée aux Etats-Unis, et la participation plus forte dans les pays qui votent le week-end. Et, selon un sondage du très sérieux Pew, 35% des abstentionnistes aux midterms de 2014 ont cité “des conflits horaires avec le travail ou l’école” pour justifier leur non-participation.