Où voir le “blossom” autour de Los Angeles ?

Les coquelicots de la Poppy Reserve.

Sur les cactus, dans les champs ou devant les couchers de soleil : les fleurs envahissent l’Instagram des Angelinos. Chaque printemps, le “blossom” (la floraison) passionne les foules qui partent à sa recherche. French Morning vous livre quelques spots pour l’admirer.

A moins de 1h30 de route

Il ne faut pas forcément aller loin pour capturer la magie qu’offre le printemps. A 30 minutes de Downtown, à Altadena, le Descanso Gardens attire les amoureux de nature chaque printemps. Ses cerisiers fleurissent durant quelques semaines, un moment fugace. Ce jardin japonais luxuriant compte plus d’un million de plantes, dont l’une des plus grandes collections de camélias au monde. Vous pourrez également admirer le “blossom” dans le jardin botanique d’Huntington Library (Pasadena), ou au South Coast Botanic Garden (Rancho Palos Verde).
Descanso Gardens, 1418 Descanso Dr, La Cañada Flintridge
Huntington Library, 1151 Oxford Road, San Marino
South Coast Botanic Garden, 26300 Crenshaw Blvd, Palos Verdes Peninsula

Autre alternative à près d’une heure et demi de Downtown Los Angeles, la Poppy Reserve à Antelope Valley. Dès fin mars, les coquelicots prennent d’assaut les parcelles du parc. La présence de lupins et de lacy phacelias offrent une mosaïque de couleurs, observable jusqu’à la fin avril. Un lieu idéal pour se promener ou pique-niquer.
Poppy Reserve, 15101 Lancaster Rd, Lancaster

A moins de 3 heures de route

The desert is a land of contrasts.

A post shared by Joshua Tree National Park (@joshuatreenps) on

Célèbre pour ses arbres éponymes, le désert de Joshua Tree (à 2 heures de route) est pris d’assaut dès le mois de mars. Tout le monde veut immortaliser les cactus en fleurs. Mais attention, cette floraison est éphémère, il faudra alors se presser pour ne pas la rater. Remerciant les effets de la pluie, les Rangers du parc vous recommanderont le “Bajada Nature Trail”, au niveau des Cottonwood Mountains. Le long de cette promenade, vous découvrirez une variété de fleurs sauvages, avec les montagnes en toile de fond.

Un peu plus au Sud de la Californie, se trouve Anza Borrego (à près de 3 heures de route). Les lys du désert, pavots, primevères, tournesols ou pissenlits du désert parsèment le plus grand Parc de l’Etat, aidés par les pluies. Vous pourrez observer des fleurs sauvages du côté du campement Arroyo Salado, sur la route de Yaqui Pass (le long de l’autoroute 78), au Coyote Canyon, ou autour du Visitor Center.
Anza Borrego Desert State Park

Vous pourrez également capturer l’arrivée du printemps à Tahquitz Canyon, vers Palm Springs (2 heures de route). Selon le visitor center, c’est la “plus belle floraison depuis les années 1990”. Une vingtaine de catégories de fleurs a été repérée sur cette randonnée de 2 miles.
Tahquitz Canyon, Santa Rosa and San Jacinto Mountains National Monument, 500 W Mesquite Ave, Palm Spring

A plus de 4 heures de route

Si la distance ne vous effraie pas, vous pourrez pousser le vice et aller admirer le “bloom” de la Death Valley (près de 4h30 de route). Grâce aux conditions météorologiques, une mer d’or, de pourpre, rose et blanc recouvre des parcelles de la célèbre “vallée de la mort”. Éphémères, ces fleurs attirent leur lot de curieux. Pour les observer jusqu’à la mi-avril, il faudra se rendre aux zones de faible altitude. Par la suite et jusqu’au mois de mai, il faudra s’élever davantage, voire chercher du côté des canyons (Golden Canyon, Desolation Canyon, ou Mosaic Canyon).

Happy First Day of Spring #abreakfromreallife #desertflowers #mojavedesert

A post shared by Kyle Harris (@abreakfromreallife) on

Moins fréquenté, Mojave réserve son lot de surprises au printemps. Après près de 4 heures de route, vous pourrez partir à la recherche d’une multitude de fleurs dans la Devil’s Playground Area. Mais renseignez-vous avant votre arrivée dans le parc, certains visiteurs repartent bredouilles.