Visites de l’ONU: réservations obligatoires

Pour en savoir plus

 

Le site de l'ONU

Les travaux se poursuivent à l’ONU et si vous voulez emmener vos cousins de passage visiter le prestigieux bâtiment, il va falloir prendre vos précautions.

Destination traditionnelle des touristes à New York, l’ONU a attiré l’année dernière 1 million de visiteurs. Depuis leur ouverture en 1952, les bâtiments, créés par un groupe d’architectes incluant notamment Le Corbusier et Oscar Niemeyer, n’avaient pas été rénovés. Le chantier, lancé en 2008, pour 2,2 milliards de dollars, garde intacte l’esthétique “fifties”, mais remet aux normes contemporaines l’ensemble des installations (désamiantage compris).

La première tranche, qui a assuré la rénovation de la totalité de la tour principale, est achevée. Les employés, un temps exilés dans plusieurs immeubles de midtown, sont revenus dans leurs bureaux. Pendant tout ce temps, les visites ont continué sans ralentir. Ce ne sera pas le cas lors de la dernière tranche, qui vient de débuter, consacrée à la grande salle de l’Assemblée Générale, celle qui accueille les 193 délégations représentant les Etats membres.

Celle-ci est désormais fermée jusqu’à septembre 2014, les réunions se tenant dans un pré-fabriqué installé à proximité.

Avec cette dernière tranche, ce n’est pas seulement le “plat de résistance” des visites qui disparait. Pour raisons de sécurité, les horaires et le nombre de visiteurs sont aussi nettement réduits. La capacité passe de plus de 1.000 personnes à 645 par jour, soit 43 groupes de 15 personnes.

L’accès (y compris dans les halls et boutiques) est désormais réservé aux personnes ayant préalablement acheté leur ticket en ligne pour une visite guidée sur le site de l’ONU. Un ou deux horaires de visite par jour en français sont proposés.

Cette nouvelle procédure présente l’avantage d'”éviter l’attente sur place” puisque “les visites sont désormais planifiées à l’avance à heure fixe“, explique Elisabeth Waechter, chef du service des visites de l’ONU. Elle n’anticipe pas d’engorgement particulier sur les achats de billets en ligne dans les mois à venir.

Les heureux visiteurs qui auront pensé à réserver auront en revanche droit à plusieurs salles “historiques” fraîchement rénovées: Conseil de Sécurité, Conseil Economique et Social et Conseil de Tutelle sont rouvertes à la visite après plusieurs années de fermeture. La restauration de ces salles a permis de mettre en valeur le design d’origine, notamment les lignes épurées et colorées du Conseil de Tutelle, œuvre de l’architecte danois Finn Juhl.

Attention, contrairement aux deux autres salles ouvertes, qui se visitent en toutes circonstances, les groupes ne peuvent accéder au Conseil de Sécurité lorsqu’il se réunit. Un petit conseil : consultez sur internet l’agenda du Conseil de Sécurité avant de réserver une visite  (cliquer sur “monthly program” – à noter que les réunions intitulées “consultations” ou “TCC meetings” ont lieu dans une autre salle donc celle du Conseil est en principe ouverte). Une réunion d’urgence n’est jamais exclue mais cette précaution augmentera vos chances de rentrer dans ce lieu mythique où tant de crises internationales ont fait l’objet de joutes mémorables, comme l’Irak en 2003.

Pour en savoir plus

 

Le site de l'ONU