Une visite très “business” pour François Hollande aux US

Rencontre avec les responsables de Citi Group, Facebook, Twitter et Mastercard. Au pays du capitalisme, François Hollande entend bien être l’ami des entreprises.

Le programme de la visite d’Etat du président français aux Etats-Unis se précise. Du 10 au 12 février, elle doit l’emmener à Washington, puis à San Francisco, bastion de la tech, pour une série de rencontres avec des dirigeants d’entreprises, notamment. Objectif: effacer l’image d’une France fermée à l’innovation, telle qu’elle était apparue notamment en 2013 lorsque le gouvernement s’était opposé au rachat de Daily Motion par Yahoo!.

A Washington, le président doit s’entretenir à huis clos avec les responsables d’UPS, Citi Group, Mastercard et Fedex. A San Francisco, il a prévu de rencontrer des dirigeants de Facebook, Twitter et Mozilla. L’identité des interlocuteurs du président n’est pas encore connue mais Mark Zuckerberg ne devrait pas en faire partie.

A la place, la charismatique COO de Facebook, Sheryl Sandberg, première femme à siéger au conseil d’administration de l’entreprise, pourrait rencontrer M. Hollande.

Pour faire passer le message d’une France “open to business“, le président sera accompagné d’une délégation ministérielle importante, comprenant Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg et la chouchoute des entrepreneurs Fleur Pellerin. La ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique est connue à San Francisco, où elle avait désamorcé la crise des Pigeons lors de sa venue en 2013.

Plusieurs entreprises françaises seront également du voyage. Parmi elles,  Blablacar, success story européenne du co-voiturage, le groupe de marketing innovant 1000mercis, ou encore l’inventeur du cœur artificiel Carmat.

Comme French Morning le révélait, François Hollande doit visiter l’incubateur US French Tech Hub de San Francisco, dont l’objectif est d’accompagner les start-ups françaises souhaitant se lancer aux Etats-Unis.

Lire: François Hollande vient rencontrer les Pigeons à San Francisco

Lire: Cinq erreurs à ne pas commettre pour se lancer aux US

En plus de ce programme « économique », la visite d’Etat de François Hollande sera marquée par plusieurs temps forts diplomatiques et politiques. Elle commencera le 10 février par une visite avec Barack Obama du domaine  de Monticello, résidence de Thomas Jefferson, troisième président des Etats-Unis et ancien ambassadeur américain à Paris.

Le 11 février,  il sera reçu à la Maison Blanche, avant d’aller déjeuner avec John Kerry et Joe Biden au Département d’Etat. Le président français se rendra ensuite au cimetière d’Arlington pour déposer une gerbe puis à Fort Myer pour décorer six vétérans de la Seconde Guerre Mondiale. La journée se terminera par le traditionnel dîner d’Etat avec les Obama.

A San Francisco le 12, outre les rendez vous avec les entrepreneurs, il sera reçu à l’Hôtel de Ville par le maire Ed Lee et le gouverneur de Californie Jerry Brown, où il se verra remettre les clefs de la ville. Comme François Mitterrand il y a trente ans. La visite se terminera avec une réception de la communauté française en fin de journée.