Visas H-1B 2016: une chance sur trois

Le nombre de candidats à un visa H-1B pour 2016 a atteint un record.

Au total, 233 000 étrangers ont postulé à ce sésame entre le 1er avril (date de l’ouverture des candidatures) et le 7 avril 2015, ont annoncé les services américains de l’immigration, mardi 13 avril.

Les places seront chères : comme l’année passée, les Etats-Unis vont délivrer 85 000 visas H-1B (dont 20 000 obligatoirement attribués à des diplômés de masters ou doctorats américains).

L’administration américaine a tiré au sort le 13 avril les dossiers qui seront étudiés. Les autres se verront rembourser leurs frais de dossiers. Globalement, les postulants ont donc environ une chance sur trois de voir leur requête aboutir.

Le nombre de candidats aux visas H-1B n’a fait qu’augmenter ces dernières années, alors que le quota est resté le même. En 2014, les services de l’immigration ont reçu 172 500 demandes. Et en 2013, le chiffre était de 124 000. A l’époque, les demandeurs avaient une chance sur deux de décrocher leur autorisation de travail sur le territoire américain.

De nombreuses voix s’élèvent pour demander au Congrès de relever le plafond de H-1B. A plusieurs reprises, des propositions de loi ont tenté de relever ce quota. Le I-Squared Act 2015 propose ainsi d’augmenter le nombre de H-1B jusqu’à 195 000 par an.

Le texte répond à l’inquiétude des entreprises et des start-ups (en particulier de la Silicon Valley), qui regrettent ne pas pouvoir embaucher davantage d’étrangers à des fonctions très recherchées (ingénieurs, développeurs etc.). A l’inverse, les défenseurs du quota arguent que cette mesure protège le marché du travail américain, et évite de tirer les salaires vers le bas.

Le visa H-1B, dont la demande est réalisée avec un employeur, est aujourd’hui le principal visa pour des étrangers qualifiés qui veulent s’installer aux Etats-Unis. Fin 2014, Barack Obama a présenté une série de mesures exécutives visant à réformer l’immigration. Mais l’augmentation du quota de H-1B ne figurait pas parmi celles-ci.