Virgil Boutellis-Taft, un voyageur du violon entre la France et les US

En savoir plus

 

La Compagnie

Nouvel épisode de notre web-series Par-NY & Co sur les voyageurs transatlantiques. Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Virgil Boutellis-Taft, une étoile montante du violon qui multiplie les concerts de part et d’autre de l’Atlantique.

Il présentera son nouvel album, “Entre Orient et Occident” (Evidence Classics/Harmonia Mundi), le 1er décembre au Carnegie Hall (mise en vente des tickets début octobre) accompagné du pianiste Guillaume Vincent. Il en profitera pour révéler un morceau que le compositeur Paul Cantelon (“Le Scaphandre et le Papillon” , “New York I love you”…) a créé pour lui. L’Américain montera sur scène avec lui pour l’occasion.

Ce n’est pas la première fois que le violoniste, lointain descendant du président américain Taft, se produit au Carnegie. Il avait fait ses débuts au Weill Recital Hall en novembre 2015, une belle récompense pour ce virtuose qui découvre le violon à l’âge de 6 ans. Formé dans les établissements d’élite de la musique (Premier Prix au Conservatoire de Paris, Royal College of London…), il partage sa vie de violoniste entre l’Europe, les Etats-Unis et l’Asie. “Je n’ai jamais pris l’avion sans prendre mon violon” , dit-il. Et cela n’est pas près de changer.

En savoir plus

 

La Compagnie