Vinoteria, le Facebook des amateurs de vin

Et si Tremeur Arbor avait eu une idée de génie sans le savoir ? A 38 ans, ce  passionné de vin est l’heureux papa de Vinoteria, un réseau social destiné aux passionnés de vin (amateurs et professionnels). Ce Facebook d’un autre genre compte quelque 220 membres, qui se retrouvent, au moins pour une partie d’entre eux, tous les mois, pour déguster gratuitement une sélection de vins et échanger sur leur passion avec d’autres amateurs. Une initiative née par « passion du vin », mais qui se transforme progressivement en vrai business pour ce Français. « J’ai fait exactement l’inverse d’un buisness habituel, dit-il. Quand un entrepreneur crée quelque chose, il se renseigne sur la concurrence, fait un business plan, regarde les avantages et les inconvénients… Pour moi, c’est venu d’une manière complètement différente“.

Le vin, Tremeur Arbor est tombé dedans quand il était petit. Sans pour autant que cela l’enivre. Originaire de Metz, ce touche à tout a fait des études de statistiques, a été au conservatoire de Metz – il a une formation de pianiste – avant de travailler dans l’informatique. Il arrive à New York en 1998 pour travailler avec son cousin sur le lancement d’une chaîne de restaurants. « C’est mon frère qui m’a surtout introduit au monde du vin, il m’a appris et fait découvrir beaucoup de chosesDe plus, j’ai passé mon DESS à Reims, ce qui m’a permis d’approfondir mes connaissances du vin dans cette région ».

Sa passion le suit, son entourage persistant à lui demander des conseils sur les bonnes bouteilles. « C’était compliqué de répondre à tout le monde par mail. J’ai donc décidé de simplifier les choses et de créer un réseau social, qui n’avait aucun but lucratif ».  Vinoteria voit le jour en 2011. L’idée de rencontres « off-line » s’impose d’elle-même. « L’étape suivante est née assez rapidement, raconte-t-il. Le vin est quelque chose de festif, qui se partage ».

« Je goutte tous les vins avant les Meet-up pour m’assurer de la qualité du produit », poursuit-il.

Outre le réseau social et les rendez-vous mensuels, la Français a récemment ajouté une nouvelle corde à son arc : le Club Vinoteria, une opération de promotion qui permet aux membres d’acheter des vins à prix réduits. A ce rythme, Vinoteria pourrait-il devenir l’occupation principale de cet entrepreneur malgré lui ? « Pourquoi pas ? J’en serais ravi ! (…) Ma philosophie de vie : il faut toujours travailler et faire quelque chose qui vous plait ». Avec un bon rouge si possible.

Pour plus d’informations, visiter le site de Vinoteria. www.vinoteria.com