VEJA : les baskets éco-responsables débarquent à New York

Crédits : Brian Ferry

VEJA, la marque de basket française la plus tendance du moment, traverse l’Atlantique. Les “sneakers” colorées viennent de s’installer au 205 Mulberry Street, dans le quartier de Nolita au sud de Manhattan, pour ce qui est seulement la deuxième boutique VEJA au monde.

Pensée et créée par François-Ghislain Morillion et Sébastien Kopp, amis de longue date, VEJA s’est d’abord fait connaître en ligne et via des distributeurs avant d’ouvrir sa première boutique à Paris il y a seulement quatre mois. La marque tire son succès de son engagement écologique et de ses modèles de baskets reconnaissables à leur leur design épuré. L’architecte New-yorkais Paul Van Der Grient, de WXY Studio, a conçu pour ce deuxième magasin un espace minimaliste, simple, à l’état brut. “Un parquet usagé raconte une histoire, et il est plus écologique d’essayer de garder ce qui peut être réutilisé” explique Sébastien Kopp.

Implantée dans le quartier de Nolita, la boutique VEJA est vaste et -forcément- alimentée à l’énergie éolienne renouvelable. Une fois à l’intérieur, passé les quelques marches, on découvre sur la gauche la projection d’une vidéo dévoilant l’ADN de VEJA: son histoire, son engagement pour l’équité salariale, ses missions et convictions écologiques, le processus de fabrication de ses baskets ainsi que les matériaux innovants utilisés. En baladant son regard sur le mur, on aperçoit un écriteau : ” Sustainability is an empty word. We choose reality”. En continuant, surplombant l’espace, le mur de briques rouges révèle l’un des modèles phares de la marque : V-10 Nautico Pékin (bleu et rouge). Au centre du magasin, les chaussures de course, dont la composition innovante en bouteilles plastiques recyclées, huiles de ricin, de riz et de banane est le fruit de quatre années de recherche. Au fond de l’espace, une deuxième partie avec des dizaines de baskets, pour tous les âges et tous les goûts, hommes, femmes et enfants. Tout cela est éclairé par les deux architectures en néons de Kleber Matheus, artiste brésilien.

Une entrée américaine réussie

Depuis maintenant une semaine, la boutique VEJA de New York est officiellement ouverte au public. “Depuis notre ouverture, que ce soit en semaine ou en week-end, il y a toujours du monde. Je pense que la marque convient parfaitement à la clientèle du quartier. Les gens sont d’abord attirés par le design des baskets, puis notre message éco-responsable les convaincs” explique Niels S.Hirsch, assistant “store manager” VEJA. La marque a choisi New York comme première destination américaine, pour sa réputation en matière de mode et de design. Le marché américain est d’ores et déjà l’un des plus importants de VEJA.

Un lieu d’échanges

Crédits : Bryan Ferry

Dès avril prochain, l’espace servira également de lieu de rassemblement et de conversation pour des débats sur des sujets environnementaux et écologiques, mais aussi pour des lancements de produits et de marque. “Dans cette boutique, nous souhaitons aller au-delà du commerce de baskets. Nous lancerons des projets auxquels nous croyons et aiderons les gens à se connecter avec des initiatives      significatives” précise François-Ghislain Morillion.

VEJA, pour l’instant “leader” de la tendance “basket éco-responsable”, espère lancer un mouvement et attend un soutient des autres marques de basket, sur ce marché. “L’industrie de la mode et des chaussures sont très critiquées pour être polluantes et sources de multiples déchets. Nous espérons délivrer un message clair, comme quoi il est possible de produire des baskets 100% d’origines naturelles et recyclées” conclu Niels S.Hirsh, alors qu’un couple passe la porte du magasin.