Valérie Trierweiler en visite privée à l’Invisible Dog

Valérie Trierweiler avec Lucien Zayan, fondateur du centre d’art Invisible Dog – Crédit : Invisible Dog

Valérie Trierweiler s’est offert, mardi matin, une petite escapade culturelle brooklynite, en marge du déplacement de son compagnon à New York, pour l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Direction le centre d’art Invisible Dog, à Carroll Gardens, pour une visite privée en présence de l’épouse de l’Ambassadeur de France François Delattre et des artistes du centre. « Elle est restée deux heures », s’exclame le directeur-fondateur du centre Lucien Zayan. « C’est un grand honneur, un grand plaisir et un énorme boost. Il y a tellement de lieux qu’elle aurait pu visiter à New York ».

La « First Lady » a visité l’exposition “Shaboygen” des frères Steven et William Ladd (organisée dans le cadre du Festival Crossing the Line avec le Fiaf), puis a vu les ateliers de Joanna Neborsky, Prune Nourry, Malcolm Brown, Mac Premo et Anne Mourier, tous artistes en résidence à Invisible Dog. Elle a aussi rencontré le photographe franco-marocain 2FIK. La visite tombe à pic pour le centre d’art de Bergen Street qui a lancé, en septembre, sa première campagne de levée de fonds.

Crédit: Invisible Dog
Crédit: Invisible Dog
Crédit: Invisible Dog