Valentin Lefebvre, 21 ans, le business dans le sang

Infos pratiques

 

"Vendre ou perdre", de Grant Cardone, Traduction Valentin Lefebvre

Disponible ici

Un mois et demi, c’est le temps qu’il a fallu à un jeune Français de 21 ans, Valentin Lefebvre, pour traduire le livre de l’une de ses idoles, Grant Cardone, expert en stratégies commerciales.

Valentin “Val” Lefebvre aurait pu être diplômé de l’Ecole de Commerce et de Gestion d’Orléans…mais il a préféré aller tenter sa chance de l’autre côté de l’Atlantique.

Après avoir effectué un premier stage comme courtier à San Francisco, le Français découvre le business à l’américaine, et il adore! Là-bas, le petit prodige de 19 ans montre de quoi il est capable et vend pour 62.000 dollars de portefeuille de titres. « Ce qui n’est pas mal » précise-t-il modestement. « Et puis j’ai voulu apprendre par moi-même » raconte-t-il. Adieu la France et bonjour l’El dorado Américain. Après un passage par Londres, il s’installe dans la Silicon Valley, là où l’herbe est plus verte pour les jeunes qui comme lui croquent les opportunités à pleines dents.

Et puis, comme il cherche à se perfectionner dans le domaine de la vente, il tombe sur le livre du grand gourou du commerce Grant Cardone, Sell or lose, listé parmi les meilleures ventes du New York Times. Le coup de foudre est immédiat. Et réciproque puisque quand le jeune homme contacte son idole, celui-ci l’invite sur son talk show. « Je pense que pour lui, voir un jeune qui comprend son message, l’applique et le fait connaître, ça le rend heureux » explique-t-il.

Après avoir réalisé la page wikipédia de l’auteur, il se lance dans la traduction française de son livre, Vendre ou perdre, avec l’idée « de partager le message de Grant ». Au bout d’un mois et demi, le labeur est fini et la version française se retrouve en téléchargement sur le web.

S’il tenait à ce projet, c’est parce que Valentin Lefebvre croit fermement dans le message du livre. « Dans la vie on n’obtient pas toujours ce qu’on mérite mais ce qu’on négocie. Et la négociation est une compétence qu’on obtient en la mettant en pratique ». Alors qu’il reconnaît facilement que ce genre de littérature a peu de succès auprès des Français, il souhaite quand même que les lecteurs laissent tomber les clichés : « ici, se promouvoir, se mettre en avant, soi et ses succès, n’est pas choquant » argue-t-il. Et il poursuit : « Les bons vendeurs sont des personnes exceptionnelles qui font du bien à leur entreprise, c’est donc quelque chose à encourager ».

Et sur le style littéraire redondant de Grant Cardone, Valentin Lefebvre ne se voile pas la face. « Il cherche l’attention, il utilise des mots très forts et des répétitions pour être sûr que son message soit bien reçu et qu’il ait un impact ». Et cette technique a l’air de marcher. En 2013, il recoit le prix du meilleur livre business “Axiom”.

Aujour’hui, Valentin Lefebvre s’occupe de lancer son application pour iPhone. Facematch met les personnes d’une même zone géographique en contact, explique-t-il. Elle est d’ores et déjà disponible sur l’Appstore.

Infos pratiques

 

"Vendre ou perdre", de Grant Cardone, Traduction Valentin Lefebvre

Disponible ici