Vacances “normales” et JO anormaux

Le président français s’est accordé quelques vacances d’été au Fort de Brégançon. L’occasion pour les Américains de s’étonner une fois de plus de la “normalité” du président. A l’image du Huffington Post, qui se réjouit que Hollande se soit rendu à destination “en prenant le train comme n’importe qui !“. Un choix “qui rompt avec ceux de son prédécesseur tape-à-l’oeil” commente l’Associated Press dans un bulletin repris par l’UT San Diego.

Il n’y a pas que le président qui tape dans l’oeil des Américains: le Huffington Post – encore lui – ne cache pas son admiration pour la Première dame française, Valérie Trierweiler : “Nous adorons la compagne du nouveau président français (…) Nous avons admiré ses talons qui sont sa marque de fabrique, ses sacs, et vous savez, le seul fait qu’elle soit une journaliste politique indépendante“. Et le Huffington Post a même érigé Valérie Trierweiler au rang d’icône de la mode : “Nous n’avons pu nous empêcher de remarquer que Valérie ramenait totalement l’esprit des années 1990 dans sa robe longue paysanne aux motifs Kate Moss-esques (…) Quand la Première dame française lance une tendance, vous savez que c’est énorme. Sortez vos fringues 90s, les enfants“. On est bien loin du drame du “tweetgate” et des commentaires jadis sarcastiques de la presse américaine sur le sujet…

François Hollande, ce vrai socialiste

Le Washington Post aussi met en valeur un changement de style vis-à-vis de l’ancien président français, “surnommé le président bling-bling“. Le journal ne parle pas ici de mode ou de vacances, mais bien de politique. L’article explique en détail le projet de Hollande de taxer à 75% les foyers les plus riches, rappelant que Nicolas Sarkozy, lui, “avait donné cinq ans de répit aux riches alors qu’il demandait de fortes restrictions budgétaires sur les allocations attribuées aux pauvres“. Le Washington Post fait une légère comparaison entre les tentatives de sortie de crise aux Etats-Unis et en France : “Des politiques qui seraient considérées comme risibles lors des campagnes politiques en Ohio ou en Floride ont trouvé un champion au Palais de l’Elysée“. Et il rappelle que Hollande est un “vrai socialiste“, contrairement à Obama. Pour le quotidien, “Hollande a déjà un bon bilan sur sa promesse de campagne” de taxer les plus riches. Reste à savoir si cette idée est bonne, et ne découragera pas les investisseurs et les grands entrepreneurs, car le Washington Post rappelle que “la France est dans une situation très fragile“.

Le président français est en tout cas un bon leader pour la gauche en France, et potentiellement en Europe, si l’on en croit le New York Times. “M. Hollande est le seul dirigeant d’une grande nation européenne à venir du centre-gauche, ce qui fait incontestablement de lui le chef de cette tendance politique“, estime le journal. En bon chef de la gauche européenne, François Hollande a rencontré Ed Miliband, le leader du parti travailliste britannique à Londres la semaine dernière. Le quotidien rappelle que Hollande avait été snobé par David Cameron un peu plus tôt dans l’année, et “même si montrer de la sympathie envers le rival de Cameron impliquait une forme de vengeance, il s’agissait surtout ici d’un geste politique. Avec l’Europe bloquée dans une crise économique, M. Hollande veut utiliser la réaction contre l’austérité pour revigorer un centre-gauche moribond“. Mais l’Europe reste principalement constituée de dirigeants de droite pro-austérité, rappelle le New York Times, qui explique que “si la gauche souhaite faire une percée [en Europe], elle devra se positionner contre l’austérité, mais aussi en faveur de nouvelles réformes“.

Les Français, ces fous de sport

Côté sport, force est de constater que la France tire très bien son épingle du jeu aux JO de Londres, nettement mieux qu’il y a deux ans à Pékin. Il n’y a pas que les Français pour s’en glorifier : la presse américaine n’a que mots tendres pour qualifier les prestations de nos athlètes.

Le blog de football du New York Times loue ainsi “le talent, l’organisation, et l’intéressante combinaison d’une possession de balle méthodique et d’une créativité sans bornes” de l’équipe féminine française de football. Et le Washington Post de renchérir : “L’équipe française n’a fait que s’améliorer ces dernières années“. Les joueuses ont finalement perdu 1-2 contre l’équipe japonaise en demi-finale ce lundi 6 août. Mais la France peut se féliciter d’autres belles victoires, notamment celles des nageurs Yannick Agnel, “qui devrait apporter de grandes choses pour la natation française” selon le Miami Herald, et Florent Manaudou “qui a stupéfait le public“.

La France se classe pour le moment en sixième position du palmarès des Jeux Olympiques, avec déjà huit médailles d’or… et les JO durent encore jusqu’au 12 août !

Crédit photo : AFP