Une journée Chris Marker à Brooklyn

Il y a peu de cinéastes comme Chris Marker, dont les soixante ans de carrière cinématographique ont été ponctués de nouvelles expérimentations et de renouvellements perpétuels de son oeuvre.

Resté relativement inconnu des foules jusqu’à sa mort le mois dernier, Chris Marker est un réalisateur unique en son genre. Il a touché à tout : court-métrage, long-métrage, documentaire, fiction… Jusqu’à l’expérimentation pure avec La Jetée (1962), court-métrage de fiction composé uniquement d’images fixes.

Le Light Industry de Brooklyn a voulu rendre hommage à l’oeuvre de ce grand artiste français. A partir de 9h du matin, le lieu ouvre ses portes au public pour une journée entière de projections de films. Neuf oeuvres, dont La Jetée, Le Joli Mai (1963), Lettre de Sibérie (1957), Sans Soleil (1982) seront projetées, commentées et analysées par plusieurs artistes, journalistes, et universitaires américains. Entre autres commentateurs seront présents la critique de cinéma Amy Taubin, le professeur d’art Tom McDonough et l’artiste Martha Rosler, célèbre pour ses photomontages.

Infos pratiques :

Le 26 août, à partir de 9h du matin. Light Industry, 155 Freeman Street, Brooklyn. Gratuit : premier arrivé, premier servi. Programmation et plus d’informations ici.

Photo : La jetée