Une box française sexy veut charmer New York

Pour en savoir plus

Le site de Your Lovebox

On connaissait les “box” gastronomiques, les “box” beauté, mais pas les “box” d’amour. Il fallait bien deux Françaises pour y penser.

Charlotte Ogé et Lauriane Ackermann ont fondé Your Lovebox à Paris en 2013. Le concept: des coffrets contenant des produits coquins, disponibles dans les chambres d’hôtels. Plusieurs établissements parisiens de luxe ont déjà succombé à la tentation. Aujourd’hui, nos entrepreneures de l’amour veulent séduire les Etats-Unis, New York en pointe de mire. “On voulait raconter une histoire d’amour dans un coffret, faire sourire” , résume Charlotte Ogé.

Les deux diplômées d’écoles de commerce ont été présentées par une amie commune. Passée par une prépa littéraire et un stage en finance, Charlotte Ogé avait envie d’une “activité plus créative” . Lauriane Ackermann voulait, pour sa part, se lancer dans un projet de box – lors d’un séjour d’études dans une université américaine, elle avait planché sur un projet de boite de voyages. “On était toutes les deux célibataires à l’époque” , glissent-elles.

Les jeunes femmes s’attaquent à un marché peu exploité. Les hôtels proposent parfois des “kits d’intimité” , traditionnellement composés de vibrateurs, des préservatifs et des lubrifiants, mais pas ou peu de produits romantiques. La Your Lovebox disponible à New York contient notamment un plateau de jeux coquins, un foulard, un plumeau, une clochette pour recréer l’univers sensuel et élégant de “l’amour à la française” . 

Les deux Françaises ont lancé la Lovebox avec le soutien de Blue Factory, l’incubateur de l’école de commerce l’ESCP, où Charlotte Ogé a étudié. Puis elles ont rejoint en 2014 le Comptoir, l’incubateur de JP Morgan, dont elles dépendent toujours.

Elles ont décidé de se tourner vers le marché de l’hôtellerie pour se distinguer de la “surabondance” de l’offre de boites thématiques vendues directement à l’utilisateur sur abonnement. C’est le cas notamment de Birchbox, la boite de produits de beauté qui a ouvert le bal des box aux Etats-Unis. “La tendance aujourd’hui est aux modèles de boites par abonnement mensuel. On s’est dit qu’il y en avait un peu trop. L’abonnement est une contrainte. Pour la pérennité à long terme, il fallait chercher d’autres débouchés: les hôtels et les hôtels-boutiques” , raconte Lauriane Ackermann, native de Strasbourg.

Pour Birchbox, c’était logique d’avoir de nouveaux produits de beauté tous les mois. Mais en amour, la logique d’abonnement ne convient pas” , insiste Charlotte Ogé. A Paris, plusieurs hôtels quatre et cinq étoiles ont adopté la Your Lovebox, comme le Mandarin Oriental, le Vice Versa ou le Hyatt Paris Madeleine.

A New York, une ville avec “trente fois plus d’hôtels et des chambres plus chères“, le duo voit grand. Plusieurs groupes hôteliers, dont le Library Collection Group (Giraffe Hotel, Casablanca Hotel, Elysee Hotel) et des magasins de lingerie proposent leur box. Elles prévoient de lever des fonds et d’étendre la marque à d’autres marchés (Miami, Las Vegas, Los Angeles aux Etats-Unis, le Brésil demain probablement). Une e-boutique sera prochainement lancée aux Etats-Unis. L’amour donne des ailes.

Pour en savoir plus

Le site de Your Lovebox