Un voile terroriste sur la France

Les Français de New York doivent se sentir bien à l’abri loin de France. «La menace terroriste est réelle »: voilà les propos, pour le moins inquiétants, récemment tenus par le ministre de l’intérieur Brice Hortefeux et repris par le Wall Street Journal et le New York Times cette semaine. Si le seuil de vigilance a sensiblement augmenté,  les quotidiens soulignent cependant que les mesures de sécurité restent identiques, notamment dans les transports parisiens. Même si l’évacuation de la Tour Eiffel et de la station de métro Saint Michel mardi soir s’est avérée une fausse alerte, une agence de contre-espionnage affirme dans le Washington Post que« le risque d’attaque terroriste sur le sol français n’a jamais été aussi élevé ». Comme le montre Bernard Squarcini dans le quotidien, la France est aujourd’hui « la cible prioritaire pour certains groupes islamistes radicaux » à la fois à cause de son histoire coloniale, de sa présence militaire en Afghanistan, et bien sur de la loi sur l’interdiction de la burqa.

«Premier pays européen à passer une telle loi», rappelle le Washington Post, la France a aussi fait les choux gras de la presse américaine avec l’adoption de ce texte. Après l’approbation de l’Assemblée Nationale en juillet, le Sénat a en effet voté la loi mardi dernier à 246 voix contre une seule. Si elle est validée par le Conseil Constitutionnel, la loi entrera en vigueur début 2011. Le Parti Socialiste, refusant de légiférer sur ce sujet a préféré s’abstenir, souligne le Wall Street Journal. Ce qui a surtout attiré l’attention des médias américains, c’est que le texte ne fait aucune allusion à la burqa. Si la loi interdit de cacher son visage en public, les mots « voile », « femme » et « musulman » ne sont jamais mentionnés, souligne le Washington Post. Pour ce dernier, même si la loi «affecte moins de 2000 femmes», elle reste un « symbole de la défense des valeurs françaises ». Le New York Times affirme aussi que la loi respecte les valeurs traditionnelles de la République comme la laïcité et le droit des femmes. Cependant l’article du Wall Street Journal met à jour la tension existante avec « la liberté de culte », qui fait aussi partie des valeurs républicaines. Il rappelle que le Conseil d’Etat a déjà émis un doute quant à l’adéquation entre cette loi et les  « engagements internationaux pour les droits de l’homme » de la France. Le blog du quotidien, affirme que si cette loi peut apparaitre choquante aux Etats-Unis, elle risque d’« alimenter le courroux du monde islamique ».

Plus légèrement cette fois, les médias américains ont relayé les exploits sportifs français… mais sans grand enthousiasme. Après la victoire de la France sur l’Argentine samedi dernier, l’équipe de France de tennis se retrouve en finale de la Coupe Davis, et ce pour la première fois depuis 2002 rappelle le San Francisco Chronicles. Mais tout cela laisse un goût amer aux Américains, qui détenant le record de victoires au sein de la compétition internationale, peinent à y retrouver une place de choix ces dernières années. Pour sa part, CNN insiste sur la déception de l’équipe argentine après sa défaite cuisante en demi-finale. Le site de la chaine rappelle aussi que la grande finale de la Coupe Davis aura lieu en décembre prochain.