A Beverly Hills, un conservatoire de musique bien français

Tout au bout de l’escalier pentu, des studios de musique flambant neufs. C’est dans ces nouveaux locaux lumineux de Beverly Hills que le pianiste franco-suisse Skander Ladjimi, a ouvert il y a quelques semaines le premier conservatoire à la française de Los Angeles, “The French Conservatory”.

A son arrivée dans la cité des anges en 2012, où il est venu prendre des cours de théâtre, cet ancien chef de projet du conservatoire international de musique de Paris (CIMP) remarque très vite que l’enseignement de la musique classique à Los Angeles présente de nombreuses lacunes.

Il manque aux jeunes les bases essentielles

“Ici, il n’existe pas de conservatoire, comme dans d’autres villes américaines ou internationales. Les élèves ont tendance à apprendre des systèmes: par exemple, jouer à la manière de Jimmy Hendrix. Mais il leur manque souvent les bases essentielles du classique qui doivent être acquises dès le début, pour pouvoir intégrer de grandes écoles comme Juilliard” explique Skander Ladjimi.

Quant aux universités de Los Angeles, elles comptent très peu de musiciens originaires de la région. La plupart viennent de la côte est ou de l’étranger où la qualité de l’enseignement est bien meilleure. C’est dommage: surtout qu’aux Etats-Unis, un bon niveau en musique permet d’obtenir des bourses universitaires”.

IMG_9540

Des diplômes reconnus par le CIMP

The French Conservatory s’inspire de l’enseignement dispensé par le CIMP, un conservatoire privé, fondé en 1925, avec l’aide de Maurice Ravel. “Le système de niveaux est le même qu’à Paris. Et le jury de fin d’année sera composé de plusieurs professeurs du conservatoire parisien” précise le directeur de l’école. “Les élèves qui souhaitent poursuivre leurs études de musique en France verront ainsi leurs diplômes reconnus par le CIMP”.

Au total, une dizaine de professionnels, dont plusieurs francophones, ont été recrutés. “Tous les professeurs qui enseignent ici doivent avoir au minimum un master ou un doctorat, ainsi qu’une vie artistique active en dehors de l’école” explique Anne-Lise Longuemare, professeur de piano franco-canadienne.

Chorale d’immersion en français

Les instruments et disciplines proposés vont de la guitare au piano en passant par le chant, le solfège, le saxophone, la clarinette, le violon, l’alto ou encore le violoncelle. “Bien sûr, l’offre continuera d’évoluer en fonction de la demande” précise Skander Ladjimi.

Une heure de cours de musique coûte 100 dollars de l’heure (125 dollars à domicile). Une réduction de 20% est offerte jusqu’à fin décembre en l’honneur des 90 ans du CIMP (tarif spécial dont pourront continuer de profiter, tout au long de leur scolarité, les élèves inscrits en 2015). 

En août, un camp d’été musical accueillera aussi pendant deux semaines, les jeunes de tous niveaux, âgés de 9 à 18 ans. Enfin, de septembre à décembre, des cours de chorale d’immersion en français seront également proposés aux enfants de 4 à 6 ans.