Trump twitte sur les Gilets jaunes: “J’aime la France”

Emmanuel Macron et Donald Trump

Pendant que les manifestations des “Gilets jaunes” se déroulaient samedi en France, Donald Trump s’est laissé aller à quelques commentaires. Il a commencé sa journée sur twitter en disant qu’il y avait “des manifestations et des émeutes partout en France“, signe selon lui que “l’Accord de Paris ne marche pas si bien pour Paris“. “Les gens ne veulent pas payer de grandes sommes d’argent, dont beaucoup pour des pays du tiers monde (ils sont mal gérés), pour protéger l’environnement“.

Il a ajouté que les manifestants chantaient “nous voulons Trump“. “J’aime la France”, a conclu le président américain. Il y a quelques jours, il avait déjà re-tweeté un post douteux qui disait que les Gilets jaunes scandaient des slogans pro-Trump. Une information que plusieurs médias ont battu en brèche.

Après plusieurs tweets sur l’enquête sur la collusion de sa campagne avec la Russie et la nomination du nouveau chairman du Comité des chefs d’état-major interarmées, il a remis une couche. “Journée et nuit très triste à Paris, a-t-il écrit. Il est peut-être temps de mettre fin au ridicule et très coûteux Accord de Paris pour rembourser le peuple sous la forme d’impôts plus bas ? Les Etats-Unis sont en avance et le seul pays dont les émissions ont reculé l’an dernier“.

Ces deux nouveaux tweets montrent que Donald Trump a l’intention d’utiliser le mouvements des “Gilets jaunes”, qui réclame une meilleure justice fiscale (et non la fin de l’Accord de Paris sur le climat), pour s’en prendre à cet Accord qui incite les pays du monde entier à prendre des engagements pour limiter le réchauffement climatique. Il a annoncé le retrait américain de cet Accord en 2017.

Ce tweet coïncide avec la tenue, en Pologne, de la conférence sur le climat COP 24 destinée à mettre en oeuvre l’Accord de Paris.

Interrogé sur LCI, dimanche 9 décembre, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a répondu au président américain. “Les gilets jaunes n’ont pas manifesté en anglais à ma connaissance et pour tout vous dire, les images qui sont parues aux Etats-Unis et où on entendait “We want Trump” (Nous voulons Trump) étaient des images prises à Londres lors d’un déplacement du président Trump il y a plusieurs mois.

Je dis à Donald Trump et le président de la République (Emmanuel Macron) lui a dit aussi: nous ne prenons pas partie dans les débats américains, laissez-nous vivre notre vie de nation“, a déclaré le ministre.