Trois Mec, le restaurant gastronomique du chef Ludo Lefebvre, ferme définitivement

Ludo Lefebvre

Alors que la crise sanitaire s’éternise à Los Angeles et que les restaurants en “dine-in” sont de nouveau interdits, nombre de restaurants souffrent. Et notamment les plus gourmets. Ainsi, Trois Mec, le restaurant du chef Ludo Lefebvre, a définitivement fermé ses portes à Hollywood, a annoncé le groupe fin juillet.

Ouvert depuis sept ans, l’établissement gastronomique de 26 places avait assis une réputation : il fut ainsi nommé parmi les meilleurs restaurants du pays en 2014 par le critique national d’Eater, Bill Addison ; et a reçu sa première étoile Michelin en 2019.

Pour expliquer cette fermeture, le Los Angeles Times cite notamment les difficultés financières liées à l’exploitation d’un restaurant gastronomique pendant la pandémie due au coronavirus. En effet, il était difficile de proposer un menu dégustation haut de gamme à emporter. L’associée et femme du chef, Kissy Lefebvre écrit ainsi dans un communiqué : “il est impossible pour un restaurant avec 4 tables et 8 places de survivre dans cette pandémie. Le coût d’investissement pour construire un espace en extérieur approprié, dans un centre commercial, ne peut tout simplement pas être justifié à ce stade.”

Elle fustige alors le manque d’aide pour cette industrie, que ce soit les assurances d’exploitation qui ne s’appliquent pas ou le programme PPP qu’elle considère comme un “programme de chômage payé par l’employeur et financé par le gouvernement”. Sans compter les changements de règles permanents qui rajoutent aux difficultés. “Les mesures de distanciation sociale limitent la capacité des restaurants à générer suffisamment de revenus pour couvrir les coûts”, écrit-elle, plaidant pour une loi pour les restaurants. “Ce qui se passe est plus grand que la perte de Trois Mec, il s’agit d’une industrie en ruine.”

Le couple aspire alors à utiliser le local de Trois mec pour agrandir Petit Trois (son bistrot adjacent) dans le futur, “mais le chemin à parcourir reste incertain”, écrit l’équipe sur le site du restaurant. En attendant, cet espace continuera à être utilisé par la World Central Kitchen – l’organisation à but non-lucratif supervisée par le chef José Andrés.

“Ludo concentrera désormais ses efforts à la survie de Petit Trois, en espérant pouvoir résister à la tempête”, conclue Kissy Lefebvre.