Trois jours à Saint Barth

St Barth est un îlot paradisiaque (24km2), parfait pour un long week-end de soleil et de saveurs tropicales.

Découverte par Christophe Colomb en 1493, elle s’appelait Ouanalao mais fut rebaptisée Saint-Barthélemy en l’honneur du frère de l’explorateur. Ni les pirates ni les Suédois qui l’occupèrent ne pouvaient imaginer que le jet setter américain David Rockefeller qui y acheta une mansion en 1957, en ferait la Mecque du tourisme de luxe aux Antilles ! De New York, comptez cinq heures de vol avec une escale à Saint Maarten avant un dernier atterrissage sur l’aérodrome de St Barth, juste avant la plage St Jean. De Miami, comptez trois heures.

Day 1

Le premier jour, laissez vous envouter par l’une des quatorze plages de St Barth, à commencer par St Jean et ses eaux turquoises. À midi, lunch au Sand Bar (80$ par pers.) de l’hôtel Eden Rock ou si vous vous sentez l’âme plus festive, au Nikky Beach (60$ par pers). Pour séjourner, l’Eden Rock est d’ailleurs le summum du palace dans l’île, situé sur un rocher de la plage St Jean. Il abrite par ailleurs le On the rocks (100$ par pers.), deuxième restaurant de l’île orchestré par le célèbre chef Jean-Georges Vongerichten.

Derrière la plage, un shopping de fin d’après midi s’impose dans la Villa Créole et ses petites boutiques comme Calypso ou Filles des îles. Mais pour un shopping de catégorie poids lourd, direction le Carré d’or à Gustavia. À l’entrée du port de St Barth, cette élégante galerie de boutiques de luxe rassemble tout ce que la planète compte de couture et de joaillerie haut de gamme. À visiter comme une « exposition permanente du modus vivendi des ultra riches ». Certaines boutiques restent néanmoins plus accessibles comme United of St Barth, idéale pour ramener t-shirt et maillot de bain (70$ pièce environ) griffés St Barth !

Pour l’apéro, on vous recommande les cocktails du Carré (25$), un bar en plein air tenu par Franck Methevet, jamais avare de bonnes anecdotes sur St Barth…

Pour le diner, tout est possible à Gustavia, du plus simple comme le Select, la plus vieille terrasse de St Barth et son impitoyable punch (5$ le verre) ou l’Isoletta, une pizzeria de poche dans les hauteurs de la ville (45$ par pers.). Plus romantique et plus jet set, risquez Bonito (90$ par pers.) dont la nouvelle cuisine tropicale autant que la vue imprenable sur Gustavia by night ravissent les yeux et les papilles. Malgré un personnel vraiment peu aimable (ce qui vous rappelle au passage que St Barth est une île française).

Day 2

Envie de débuter votre journée par un chill-out chic, faîtes vous bichonner au Spa Sisley du Christopher. L’un des plus beaux hôtels de St Barth (450$ la nuit pour deux) où vous pourrez, un fois massée et huilée, vous installer vous au bord de la piscine à débordement et admirer, sur un écran grandeur nature, les rouleaux et surfeurs de la Pointe Milou. Pour déjeuner (ou diner), le restaurant du Christopher, Taino & Mango (60$/80$ par pers.) est une adresse gastronomique renommée de St Barth pour sa cuisine métissée de poissons grillés, fruits de mer, condiments caribéens et asiatiques. Un régal !

Si vous vous sentez plutôt l’âme d’un Robinson, direction l’est vers les plages de Grand et Petit Cul de sac. Deux lagons réputés pour la plongée et le snorkling au milieu d’une faune marine extravagante. Les locaux recommandent Plongée caraïbes et Ouanalao (site) pour l’exploration des récifs.

Autre joyau local, le rhum vanillé de St Barth encore assemblé à Grand Cul de sac. A consommer avec « extrême modération », n’oubliez pas que vous n’êtes pas d’ici. Cette partie de l’île garde d’ailleurs un charme insulaire palpable dans les assiettes des restaurants. O’Corail (environ 35$ par pers.) et Bartô (environ 70$ par pers.) sont parfaits pour un déjeuner devant l’eau bleue ou un diner à la sérénade de la houle tropicale…

Day 3

En quête d’aventure pour terminer votre séjour ? Mettez la barre au sud pour la matinée dans la anse du Gouverneur ou de Saline, deux plages voisines vierges de toute empreinte humaine. Attention celle de Gouverneur nécessite un petit treck (avec eau, crème, chapeau et serviette). La légende veut que le pirate Montbard ait enterré son fabuleux trésor quelque part sous le sable blanc de cet éden. L’accès à Saline se fait plus facilement, par la route, puis par un chemin de dunes. Cette plage est un vrai mirage où un ciel bleu électrique rejoint une mer mirifique. Si vous vous sentez d’humeur sauvage au retour de Saline, un arrêt s’impose au Meat & potatoes, pour vous régaler d’excellentes viandes au BBQ (60$ par pers.).

Plus civilisée mais tout aussi paradisiaque, la plage des Flamands, au nord ouest de l’île. Le déjeuner sous les tentes de La cabane de l’Isle est un délice (90$ par pers). Certainement l’un des plus beaux restaurants de plage de St Barth. Attention, cette plage a une houle assez capricieuse dont les rouleaux surprennent souvent les meilleurs nageurs.

Enfin, si vous désespérez de donner une touche culturelle à votre séjour, vous pouvez vous lancer à la découverte des sentiers de St Barth en compagnie d’Hélène Bernier, spécialiste de la faune et de la flore d’Ouanalao (tarifs variables selon itinéraires) ou en visitant le Musée de la pointe avant de reprendre l’avion…

À savoir

• Y aller : New York – Saint Maarten avec Jetblue (350$ par pers.) puis Saint Maarten – St Barth avec St Barth Commuter ou WinAir (70€ par pers). Miami – Saint Maarten (600$ par pers.) avec US AirwaysCaribbean Airlines

Comité du tourisme de Saint-Barthélemy et activités sur St Barth Online

• Hôtels chics : Eden Rock (600€ la nuit), Taiwana (370€ la nuit), Christopher (370€ la nuit)

• Boutique Hôtels : Tom Beach Hôtel (330€ la nuit) Les Ilets de la plage (225€ la nuit)

• Déjeuners chics : La cabane de l’Isle, Taino & Mango

• Diners chics : Sand Bar, Bonito, Bartô, On the rocks

• Casual restaurants : Le Carré, Isoletta, Le Select, O’CorailMeat & potatoes

Plages : St jean, Flamands, Gouverneur, Salines, Grand Culs de sac, Petit Cul de Sac

• Shopping : Gustavia (Calypso, Lined Gallery, United of St Barth…), Villa Créole – St Jean (Fille des iles, Amaluna, Angels & Demons, Little St Barth…)

Musée de la pointe de Gustavia