Trois jours à : Philadelphie

Si vous voulez profiter de Presidents Day (le 15 février) pour prévoir une petite escapade en dehors de New York, nous vous recommandons Philadelphie.

Située à deux heures de New York et à mi-chemin de Washington, cette ville de Pennsylvanie est la cinquième plus grande ville du pays et un lieu incontournable de l’histoire des Etats-Unis. Entre Independence Hall où a été signée la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis et la Liberty Bell, vous y découvrirez notamment la très photogénique, et originale, sculpture LOVE.

Jour 1

Philadelphie se visite très bien à vélo ou à pieds, en vous aidant du bus si vous n’êtes pas de grands marcheurs. Commencez la visite de la ville en son centre, au pied de City Hall. Vous n’aurez pas de peine à repérer le grand bâtiment blanc. Sa tour imposante est rehaussée d’une statue de William Penn réalisée par Alexander Calder, tout comme les sculptures de la façade. Une visite du bâtiment vous conduira en haut de cette tour qui offre une vue panoramique sur la ville (tous les jours de la semaine à partir de 12h30). Devant City Hall, le Dilworth Park se présente en un vaste espace de détente agrémenté d’une fontaine aux multiples jets d’eau, attraction idéale pour les enfants. A quelques pas, vous découvrirez Love Park qui, comme son nom l’indique, abrite l’originale sculpture de Robert Indiana, LOVE, qui sera au centre de vos photos.

De l’autre côté de City Hall, vous trouverez le Reading Terminal Market, le marché le plus vieux du pays qui ressemble à une grande halle française mais avec des produits américains : pâtisseries crémeuses et colorées, fromages du pays et autres produits fermiers locaux, sans oublier les sandwiches au porc comme celui de chez Tommy Dnicks, élu meilleur sandwich des Etats-Unis selon Travel Channel mais qui, selon nous, mériterait plutôt le prix du plus nourrissant. On attend votre avis! Entre deux étalages de produits asiatiques et orientaux vous y verrez également des marchands amish qui prépareront devant vous des bretzels.

En fin de journée, les amateurs de viande qui ne se seraient pas arrêtés chez Tommy Dnicks feront un détour par Geno’s Steaks, ou Pat’s King of Steaks de l’autre côté de la rue, pour déguster la spécialité de la ville : le cheesesteak. Comme son nom l’indique, cette bizarrerie culinaire est constituée d’un steak dégoulinant de fromage placé dans un pain à l’allure et à la texture de baguette molle. Il vous fera trois repas! Pour les moins aventureux on suggère les populaires Barbuzzo qui propose une cuisine méditerranéenne ou le restaurant israélien Zahav. Etablissements prisés, on vous conseille de réserver.

Jour 2

Débutez votre journée dans le coeur historique de la ville où se concentrent les lieux emblématiques de l’histoire du pays : Independence Hall, où a été signée la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis, Liberty Bell ou encore la première résidence officielle des Présidents américains. Vous pourrez profiter d’une visite gratuite d’Independance Hall pendant laquelle un guide enjoué retracera les événements cruciaux qui ont animé la ville à cette époque. Notez que les tickets, à retirer le jour même au visitor center, sont distribués en nombre limité (sauf le jour de Thanksgiving), il est donc recommandé de s’y rendre le matin entre 8h30 et 10h30. Le centre des visiteurs abrite également de petites expositions bien conçues sur l’histoire et les personnages emblématiques du pays comme Thomas Jefferson. Avec un peu de chance, vous trouverez dans le petit parc derrière Independence Hall des passionnés affublés de costumes d’époque qui vous expliqueront avec plaisir comment se pratiquait la médecine à la fin du XVIIIème siècle. Une autre visite guidée gratuite proposée par Free Tours by Foot vous fera également découvrir Liberty Bell et the President’s House réparties le long de la grande pelouse d’Independance Mall. Si vous préférez visiter à votre rythme, des panneaux explicatifs accompagneront votre voyage dans le temps auprès de chaque bâtiment d’importance.

Habillées de petites briques rouges, ces constructions à taille humaine donnent à la ville un charme provincial. Vous trouverez dans le même coin le National Constitution Center et le Benjamin Franklin Museum. Promenez-vous le long de Chestnut St et allez jeter un coup d’oeil aux jolis bâtiments du New Hall Military Center. Puis dirigez-vous vers le quartier de Penn’s Landing et ses docks, le long de la rivière Delaware. Si le paysage n’est pas exceptionnel, de nombreux bars et restaurants ont élu domicile dans le quartier. Attraction idéale pour les enfants située juste de l’autre côté de la rivière, l’Adventure Aquarium, qui renferme la plus grande communauté de requins de la côte est, est aussi le seul aquarium au monde à abriter des hippopotames.

Pour dîner, on vous recommande Vedge, un restaurant vegan qui plait même aux carnivores. Vous serez agréablement surpris par ses associations de saveurs originales. Rutabaga fondue, avocats fourrés, seitan grillé, vous choisirez ces différents plats servis en petites portions à partager, de façon à multiplier les découvertes. Avec son décor industrialo-chic, on pourrait trouver le même établissement à Brooklyn.

Jour 3

En voiture, en bus ou en vélo, rendez-vous au Philadelphia Museum of Arts, le troisième plus grand musée d’art des Etats-Unis qui abrite des oeuvres de la Renaissance, des toiles impressionnistes et d’art moderne ainsi qu’un temple indien et des pièces médiévales. Le musée propose tous les vendredis soirs (de 5pm à 8:45pm) dans son hall majestueux des concerts qui, bien souvent, célèbrent le jazz (gratuits avec son billet d’entrée au musée).

Avant de pénétrer dans le musée vous foulerez bien sûr les Rocky Steps, les fameuses marches que grimpe le boxeur interprété par Sylvester Stallone dans “Rocky”. Vous pourrez vous mesurer au boxeur en plaçant vos pieds dans l’empreinte de ses pas au sommet des marches et admirer sa statue, les bras tendus vers le ciel, au pied de celles-ci.

Après la visite du musée, empruntez la sortie située à l’arrière du bâtiment qui donne sur le Fairmount Park et sur Kelly Drive, une promenade le long de la rivière Schuylkill particulièrement agréable en automne pour admirer les couleurs des arbres reflétées à la surface de l’eau. Le parc abrite aussi un jardin et centre horticole japonnais connu pour ses cerisiers.

Comment s’y rendre ?

A seulement deux heures de New York Philadelphie est facilement accessible en voiture ou en bus. Pour cette seconde option vous payerez environ 12$ avec GotoBus et partirez du Lower East Side. Le train, au départ de Penn Station, vous pendra une heure et demi. Comptez entre 50 et 100$ selon l’heure de votre départ.

Où se loger ?

Pour une chambre en Airbnb comptez entre 50 et 80$/nuit dans le centre de Philadelphie et entre 70$ et 200$ pour un appartement. Il existe aussi de nombreux hôtels mais les prix sont bien sûr plus élevés. Comptez au minimum 160$ pour une chambre en centre ville. Situé à deux pas de City Hall, offrant une jolie vue sur Philadelphie, le Loews Hotel est une bonne adresse pout les portefeuilles garnis (environ 200$/nuit). Pour les budgets serrés, des auberges de jeunesse comme The Philadelphia House proposent des lits à 28$/nuit dans un dortoir mixte.