Trois jours à: Nashville

Pour en savoir plus

 

Renseignements sur place : 

Le Nashville Convention & Visitors Center (501 Broadway Avenue)

Sites à consulter avant de partir :

www.tnvacation.com

www.visitmusiccity.com

Voyagiste spécialisé : www.equinoxiales.fr

 

Bienvenue à “Music City”, capitale américaine de toutes les musiques non-électroniques. Ici les références historiques se nomment Johnny Cash, BB King, Roy Orbison ou Dolly Parton. Les stars actuelles, et plus gros vendeurs de disques, sont des artistes quasi inconnus en Europe : Brad Paisley, Blake Shelton, Alan Jackson, Miranda Lambert, Carrie Underwood ou Loretta Lynn.

Une seule règle est de mise : la musique. Capitale du Tennessee, Nashville accueille jour et nuit des dizaines de concerts et entretient avec fierté son patrimoine musical. Ville référence pour les musiciens du monde entier, elle fonctionne comme un aimant et voit sa population exploser depuis une demi-douzaine d’années. De fait, les constructions de logements et d’aménagements publics fleurissent un peu partout.

Une activité permanente qui ne fait que renforcer l’énergie de la ville, laquelle a énormément à offrir aux visiteurs.

Day 1

L’avantage de Nashville est de pouvoir aisément circuler à pied en centre ville, où se concentre la majeure partie des attractions. Autour de Broadway Avenue, entre la voie de chemin de fer et la Cumberland River, se dévoile le coeur musical de la cité, comme en témoignent les passants, portant guitare sur le dos à la recherche d’un bar où exercer leur talent. Avec plus de 300 concerts chaque jour dans les établissements ou églises du centre ville, il n’est pas rare de voir la journée filer à toute vitesse, pour peu que l’on prenne le temps d’écouter chaque artiste.

Mais pour bien saisir l’histoire musicale de Nashville, débutez votre balade au sud de la 5th Avenue, où se dresse le musée et le Hall of Fame de la Country Music. Derrière ces murs, toute l’histoire de ce genre. Les disques d’or et de platine ornent les murs et les fans y découvriront même la Cadillac d’Elvis Presley ou la collection de chapeaux de Kenny Rogers.

Au coeur du musée, le “Historic RCA Studio B” révèle l’histoire des enregistrements du célèbre label, et le flair du producteur Chet Atkins. C’est en effet dans ce studio qu’Elvis, Dolly Parton, les Everly Brothers, Jim Reeves ou Charley Pride gravèrent leurs chansons. Face au musée, le Walk of Fame présente les étoiles des principaux musiciens américains. L’un des plus célèbres, Johnny Cash, possède son musée à deux minutes de là, sur la 3rd Avenue.

Entre deux musées ou concerts, les food trucks de la ville sont parmi les meilleurs du pays. Dixie Belle’s, King Tut’s, Confeastador ou Smoke Et Al ne vous décevront pas.

Day 2

La réputation de Nashville s’est en partie bâtie grâce aux concerts organisés au Ryman Auditorium. Construite en 1892 et dotée d’une acoustique unique, cette salle de 2.300 places accueillait à partir de 1943 des concerts country chaque samedi soir, avec le traditionnel “Grand Ole Opry” (concert hebdomadaire, restransmis à la radio). Rapidement surnommé “Mother Church of Country Music”, l’auditorium vit défiler les stars jusqu’en 1974, dont Roy Acuff, surnommé “The King Of Country Music” ou encore Bill Monroe. Situé sur la 5th avenue, celui-ci se visite, avant de se rendre un peu plus loin au nouvel Hall of Fame de la musique. Ce dernier présente les plus grandes stars internationales, mais aussi l’évolution musicale, à travers ses instruments, ses studios et ses modes d’écoute.

Il est possible de déjeuner juste à côté, au “5th & Taylor” (1411 5th Ave. N.), pour y déguster des spécialités régionales, avant de poursuivre sa découverte de la ville.

Sur la 7th Avenue, le studio “Third man Records” de Jack White, chanteur des “White Stripes”, présente une collection d’appareils musicaux et objets insolites, mais invite également des artistes comme Neil Young, Beck ou Jack Johnson, pour des sessions privées qu’il grave sur vinyle, vendus en tirages limités et à petits prix (6$ le disque, 25$ les 5).

Pour finir la journée, un passage au mythique “Grand Ole Opry” , situé à l’extérieur de la ville, est nécessaire pour découvrir le lieu où tous les musiciens country doivent faire leurs armes.

Day 3

Bien que la musique prend beaucoup de place à Nashville, la ville cultive aussi son histoire. Le quartier du Capitol de l’Etat du Tennessee, avec l’élégant Victory Park, et la Nashville Public Library, est le véritable centre d’affaires de la cité. Un modernisme très éloigné de ce qu’était Fort Nashborough, premier campement installé le long de la Cumberland River en 1779. Un site maintenu en l’état et que l’on peut découvrir à côté du Bicentennial Park.

Non loin, le steakhouse “Union Common” (1929 Broadway) fonctionne sur le principe de partages d’assiettes copieuses.

Côté sports, l’équipe professionnelle de hockey sur glace, les Nashville Predators, évolue au sein de la Bridgestone Arena, laquelle jouxte le musée de l’histoire du sport dans le Tennessee (accès gratuit). Pour les amateurs de football américain, il suffit de franchir le Shelby Bridge enjambant la Cumberland River afin d’atteindre le LP Field, stade hébergeant les matches NFL des Tennessee Titans.

 

Pour en savoir plus

 

Renseignements sur place : 

Le Nashville Convention & Visitors Center (501 Broadway Avenue)

Sites à consulter avant de partir :

www.tnvacation.com

www.visitmusiccity.com

Voyagiste spécialisé : www.equinoxiales.fr