Trois jours à Louisville, sur les traces de Muhammad Ali

Le 10 juin 2016, Louisville rendait un hommage exceptionnel à l’ancien boxeur Muhammad Ali, natif de la ville. Depuis le KFC Yum Center où 22.000 personnes (dont plusieurs chefs d’Etats et l’ancien président Bill Clinton) jusqu’au cimetière, un long cortège accompagnait le cercueil du champion. Un an après le décès de celui dont le nom de baptême était Cassius Clay, Louisville n’oublie pas son enfant le plus célèbre et propose même un circuit sur ses traces.

Day 1

Le nom de Louisville a beau avoir été attribué pour remercier le roi Louis XVI de son aide matérielle durant la guerre d’indépendance américaine, le « king » de la cité est bel et bien Muhammad Ali. Un boxeur légendaire ayant toujours clamé son amour pour sa ville natale. « Où que j’aille, dites-leur que je suis de Louisville. Je ne veux pas que Chicago ou New York ou le Texas s’attribue le crédit de ma réussite. C’est Louisville ! », déclarait-il en 1978.

Afin de connaître la vie du champion, il convient de se rendre où tout a commencé, à savoir dans la « maison rose » sur Grand Avenue. Dans cette maison modeste, rénovée l’an passé, Cassius Clay poussa son premier cri. Elle accueille aujourd’hui le Muhammad Ali Childhood Home Museum (144 N 6th St, Louisville, KY 40202), dans lequel le jeune frère du boxeur vient fréquemment faire des apparitions.

Après cette visite, le restaurant The table (1800 Portland Ave), où les familles modestes pouvaient déjeuner en fonction de leurs revenus, fut l’une des cantines du jeune champion.

Le parcours se poursuit par le Muhammad Ali Center, où les facettes sportive, politique, religieuse et humaniste du boxeur sont détaillées. Au moins deux bonnes heures sont nécessaires pour découvrir les documents vidéos, photos et objets liés à sa vie.

En soirée, un dîner à Jack Fry’s (1007 Bardstown Rd) où le boxeur venait dîner plusieurs fois par semaine les années 60 et 70, est incontournable. Et si cela est possible, il convient de s’asseoir dans le box 17, où Ali s’est assis lors de sa dernière visite.

Day 2

Comme tous les grands hommes, Muhammad Ali a droit à un boulevard à son nom. Celui-ci traverse la ville et mène, vers l’ouest, à un pâté de maison du lycée – Central High School – où le boxeur revint après son titre olympique en 1960. Une bannière à son effigie orne la façade.

En centre-ville, le très chic Brown Hotel (335 W Broadway, Louisville, KY 40202) accueillit la « prom’ » de la high school de Muhammad Ai. L’établissement ne fit jamais de différence raciale, même au plus fort des tensions entre communautés. Ali en fut toujours reconnaissant et accepta de donner son nom à une suite de l’hôtel, ainsi que quelques objets personnels qui décorent la chambre.

Le déjeuner peut se faire à Irma Dee’s (1213 S. 28th Street), dont le père d’Ali, Cassius Clay Sr., peintre en bâtiment, décora la façade, et où la famille se rendait fréquemment. L’estomac plein, rendez vous ensuite au Columbia Gym (824 S. Fourth Street), où le futur champion apprit à boxer à l’âge de 12 ans, dans le but de se venger de la personne qui lui avait volé sa bicyclette ! Ali y fut entraîné par le policier à qui il déclara le vol. Le site est maintenant décoré par des vélos de couleur rouge, en clin d’œil au déclenchement d’une carrière exceptionnelle.

Pour finir, le Smoketown Boxing Glove Monument (coin de Hancock et Lampton Streets) présente une sculpture de 3,5 m en acier, avec un cœur entre deux gants de boxe. Des peintures murales agrémentent aussi le site.

Day 3

Circuler en ville permet de découvrir, dans le quartier de Rushmore, une représentation d’Ali en compagnie d’autres figures de l’Etat, tandis que sur Main Street, le Hometown Hero Banner (220 West Main Street), salue aussi le boxeur et les habitants célèbres de la cité. Autre passage, le Kentucky Center for African American Heritage (1701 W Muhammad Ali Blvd, Louisville, KY 40203) accorde une large place à celui qui fit avancer la cause des minorités. Et comment ne pas passer par le Freedom Hall (937 Phillips Lane, Louisville, KY 40209), au sein du Kentucky Exposition Center, où Ali participa à son premier combat professionnel.

Enfin, le magnifique cimetière de Cave Hill (701 Baxter Avenue, Louisville, KY 40204) accueille la tombe et la stèle du champion, où les visiteurs et anonymes peuvent laisser des messages et objets en hommage à Muhammad Ali.