Un touriste français meurt dans un accident d’avion en Arizona

Un petit avion de tourisme monomoteur de type Cessna 207 s’est écrasé à l’atterrissage samedi 10 mai à 15h39, en bout de piste de l’aéroport municipal de Page, en Arizona (environ 300 kilomètres au Nord de Phoenix). A son bord se trouvaient six personnes, des touristes originaires du Havre, ainsi que le pilote. Les passagers venaient de prendre part à un vol « touristique et panoramique » de 45 minutes au-dessus du Grand Canyon, du Lac Powell, de la Colorado River, de Horseshoe Bend et de Wahweap Marina, à limite de l’Etat de l’Utah.

Selon Ian Gregor, porte parole régional de l’aviation fédérale, l’avion aurait tenté plusieurs approches de la piste en dépit de conditions météorologiques très défavorables, avant d’essayer de se poser. « Le vent était très fort et soufflait de manière irrégulière, en venant d’Ouest et de Sud, c’est-à-dire dans le dos de l’appareil. La visibilité était en outre réduite du fait du sable et de la poussière soulevés par les bourrasques ».

D’après les premiers témoignages recueillis par la police de Page, l’avion aurait dévié de sa trajectoire suite à un coup de vent et aurait dépassé le bout de la piste de près de 100 mètres. « L’appareil aurait alors heurté une motte de sable, avant de piquer vers l’avant et de se retourner après avoir fait un ‘soleil’ », précise Ray Varner, capitaine de la police.

Peu éloignés de la tour de contrôle et des bâtiments des pompiers au moment du crash, les victimes ont pu être rapidement secourues. Le passager le plus sérieusement touché a immédiatement été évacué vers l’hôpital de Page, mais est décédé des suites de ses blessures quelques heures plus tard. Quatre autre passagers, plus légèrement blessés ont également été admis dans le même établissement, tandis que le dernier membre du groupe havrais, dans un état stable, a été évacué vers le centre médical de Flagstaff.

« Nous ne connaissons pas les identités des personnes qui étaient présentes dans l’avion », indique Ian Gregor. « Nous sommes encore en train de tenter d’identifier le groupe dont elles faisaient partie ».

Contacté dimanche matin, le consulat de France à Los Angeles, dont la circonscription administrative comprend l’Etat d’Arizona, se refusait à apporter toute précision sur le crash. « Nous avons mis en place une cellule de crise et de soutien aux victimes », expliquait l’agent de permanence. « Mais nous le faisons avec respect et anonymat des familles. Seule la cellule de crise du ministère au Quai d’Orsay est habilitée à dévoiler l’origine et l’identité des passagers impliqués. »

L’avion impliqué dans cet accident, enregistré sous le numéro N7311U, faisait partie de la société American Aviation Inc., basée à Salt Lake City (Utah), de même que le pilote. Une enquête a été déclenchée dans la foulée par le département de la police de Page, le bureau de l’Aviation Fédérale et le service de sécurité national des transports.