Thanksgiving : et si les Français l’avaient inventé ?

Quoi de plus américain que Thanksgiving ? Cette tradition commémore une histoire bien américaine : le partage de vivres entre les premiers colons d’Europe (les Pilgrim Fathers, qui ont installé leur colonie en 1621 à Plymouth, dans le Massachusetts) et la population autochtone (en l’occurrence, la tribu des Wampanoag).

Toutefois, des experts arguent que les Français auraient joué un rôle important – et méconnu – dans l’introduction de cette tradition dans le Nouveau Monde. Selon certains historiens, le premier repas de ce genre aurait en effet été servi non pas à Plymouth en 1621 mais en Floride en 1564.

A cette époque, les Huguenots, qui fuient les sanglants affrontements entre Catholiques et Protestants en France, débarquent en Amérique. D’après l’historien américain Kenneth C. Davis, auteur d’un article sur le sujet dans le New York Times, ces Français ont été fidèles à leur réputation de fins gourmets, construisant moulin et boulangerie et pressant même leur raisin pour faire du vin. Ils ont également construit le Fort Caroline avec l’aide des membres de la tribu autochtone des Timucuas. Selon l’expert, les relations entre les Huguenots et les Timucuas furent l’un des rares exemples d’entente entre colons et Amérindiens.

Un banquet fut alors organisé. “Nous avons chanté un psaume d’action de grâce pour remercier Dieu” , a décrit dans son journal l’explorateur français René Goulaine de Laudonnière, d’après la Jacksonville Historical Society, qui précise que vu l’état des victuailles, c’est certainement la tribu qui a fourni la nourriture.

“Les vainqueurs écrivent l’histoire”

Nous avons des carnets de bord de cette époque” , indique en effet Taryn Rodriguez Boette, archiviste au sein de cette association. Toutefois, elle assure ne pas connaître l’origine exacte de Thanksgiving. “Lorsque n’importe quels colons européens arrivaient en Amérique, ils organisaient généralement un repas, pour remercier Dieu.

Ces Français ont par la suite été massacrés par les Espagnols. Désormais, plusieurs historiens ou centres d’archives contactés par French Morning affirment ne pas avoir d’informations sur cette vieille “histoire”, dont ils ont vaguement entendu parler. A l’image de l’association St Augustine Historical Society, pourtant située à 60 kilomètres de Jacksonville et spécialisée dans l’histoire locale.

Le massacre des Français par les Espagnols. © Wikimedia Commons
Le massacre des Français par les Espagnols.
© Wikimedia Commons

Ce manque d’informations s’explique, pour l’association de Jacksonville, par le fait que “ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire” . “Les Anglais ont chassé les Espagnols et les Français pour prendre le contrôle de l’Amérique du Nord. Ce sont donc les lois, les coutumes, les cérémonies et les traditions britanniques qui ont, dès lors, été promues au rang de mythes fondateurs” , peut-on lire dans un article sur leur site.

L’association indique par ailleurs, non sans une pointe d’humour, que si la tradition venait de Floride, il faudrait manger de l’alligator pendant le repas de Thanksgiving. En ce sens, les approximations historiques ne sont peut-être pas un mal. A noter aussi que le Texas, le Maine et la Virginie ont également affirmé avoir accueilli le premier Thanksgiving. De quoi faire parler autour de la table.