Test PCR de 72 heures : un délai de 5 jours accordé

Des voyageurs à l'aéroport (Kaspars Grinvalds)

L’annonce avait provoqué la panique chez les Français des Etats-Unis qui espéraient rentrer en France cet été : présenter un test négatif de dépistage du coronavirus datant de moins de 72 heures avant de prendre l’avion semblait impossible à réaliser. Et pour cause : sur place, les laboratoires sont débordés. Les cliniques et centres de tests annonçaient en général plutôt cinq jours d’attente, voire dix dans certaines régions.

Après de nombreuses critiques, le gouvernement français a finalement tenu une réunion interministérielle ce jeudi 30 juillet et fait marche arrière pour les cinq jours à venir. Selon le communiqué de presse du député Roland Lescure, « un délai de cinq jours supplémentaires pour permettre aux Français d’Amérique du Nord de rentrer en France sans avoir à justifier d’un test PCR de moins de 72 heures » vient d’être mis en place.

Le test se fera donc à l’arrivée en France, comme pour les autres pays à risque, pour les voyages effectués « avant le 5 août ». Le député assure que le dossier est toujours en cours et les discussions se poursuivent pour les Français voyageant après cette date.

Pour rappel, selon le nouveau décret du lundi 27 juillet 2020, un test PCR (viral) effectué moins de 72 heures avant le départ est exigé pour les voyageurs partant des Etats-Unis pour rentrer en France, sous peine de se voir refuser l’embarquement.