Terrine, brasserie frenchy pour les amoureux de charcuterie

Infos pratiques

Terrine

8265 Beverly Blvd
Tél: 323-746-5130

Ouvert le soir à partir de 17h30
Et à midi, le vendredi, samedi et dimanche

Entre 30 et 100 dollars

Site Internet

Tête de veau, rillettes de porc, pâté de foie de volaille, boudin blanc aux pommes rôties, sanglier sauvage aux olives… A Los Angeles, chez Terrine, les amateurs de charcuterie française vont pouvoir s’adonner sans retenue à leur péché mignon.

«Nous faisons tout nous-même: les saucisses, le pâté, les terrines », explique Stéphane Bombet, fondateur et co-propriétaire de ce nouveau restaurant qui a ouvert ses portes il y a quelques semaines sur Beverly Boulevard, et qui connaît un joli succès auprès des foodies de Los Angeles.

Sur sa façade, l’illustration d’un cochon rouge perché sur une terrine, est loin de passer inaperçu: il attire autant la curiosité des gastronomes que les foudres des défenseurs de la cause animale, qui ont d’ailleurs bruyamment manifesté devant le restaurant début janvier, après la levée de l’interdiction du foie gras en Californie.

« A la base, l’idée de Terrine, ce n’était pas de recréer une brasserie française à L.A, mais d’imaginer à quoi pourrait ressembler une brasserie créée spécifiquement ici, à Los Angeles », poursuit Stéphane Bombet. Ainsi, contrairement à une brasserie française classique, le restaurant est ouvert uniquement à l’heure du dîner, à l’exception du brunch du vendredi et du week-end.

Nombre de ces plats sont des classiques de la gastronomie hexagonale. « Du cassoulet à l’andouille en passant par le boudin blanc, le steak-frites, la choucroute garnie ou la soupe à l’oignon. Le chef et co-propriétaire de Terrine, Kris Morningstar, est d’ailleurs un ancien de chez Patina », l’un des meilleurs restaurants français haut-de-gamme à downtown Los Angeles.

Le chef met un point d’honneur à n’utiliser que des produits de saison. « Vous ne trouverez jamais de tomates chez nous en hiver », assure Stéphane Bombet. « Le matin, on fait le marché et on s’approvisionne le plus possible auprès de petits producteurs et de coopératives locales, situés dans un rayon de 100 km maximum. » 

Ancien gérant de boîtes de nuit à Saint-Tropez, arrivé il y a cinq ans dans la Cité des Anges, Stéphane Bombet n’en est pas à son premier coup à Los Angeles. Avant de créer Terrine, il a co-fondé plusieurs restaurants, dont Picca, une cantine moderne péruvienne ultra-tendance, près de Beverly Hills, dont il est toujours co-propriétaire.

Pour Terrine, Stéphane Bombet a recruté un autre Français, le sommelier François Renaud. Sa cave à vins, située dans la pièce principale du restaurant, compte près de 1 000 bouteilles, dont beaucoup de crus français. Mais l’ultime atout de Terrine demeure son joli patio, « le plus grand de Los Angeles », selon Stéphane Bombet, où l’on peut dîner le soir à la bougie, sous les branches du vieil arbre qui abrite la cour.

Infos pratiques

Terrine

8265 Beverly Blvd
Tél: 323-746-5130

Ouvert le soir à partir de 17h30
Et à midi, le vendredi, samedi et dimanche

Entre 30 et 100 dollars

Site Internet