TakewInc, un réseau social pour trouver des stages

Pour en savoir plus

 

Le site de TakewInc

En finir une fois pour toute avec la galère des recherches de stages: c’est l’ambition de Benjamin Guthleben, un jeune Français diplômé de l’EM Strasbourg, fondateur de la startup TakewInc, une application web qui met en relation étudiants et entreprises.

benjaminL’idée émerge en juin 2012, alors que Benjamin Guthleben (ci-contre), 22 ans, est en stage à New York. Il souhaite créer une plateforme pour faciliter les recherches de stages dans les pays émergents. Un an plus tard nait TakewInc, un jeu de mot avec « Take wing » (prendre son envol). « Mon objectif avec TakewInc est que les étudiants aient plus de facilités à travailler dans les pays émergents et que les entreprises aient intérêt à intégrer des étudiants pour se développer », explique-t-il.

TakewInc fonctionne comme un réseau social. Il suffit de s’inscrire gratuitement (une version payante offre plus d’options) pour déposer une offre ou rechercher un stage. Chaque stagiaire a la possibilité de noter  son entreprise, et l’entreprise de noter son stagiaire. Une manière pour les étudiants d’identifier les entreprises les plus adaptées à leurs aspirations de formation, et aux entreprises de repérer les meilleurs stagiaires. Depuis son lancement en juin 2013, TakewInc rassemble déjà 200 offres de stages et 2.000 étudiants sont inscrits. « Nous visons les étudiants français et américains en école de commerce. Nous travaillons déjà avec la Rouen Business School et l’EM Lyon en France mais c’est plus difficile aux Etats-Unis de travailler directement avec des universités. Nous avons donc des étudiants sur place qui font connaître notre projet à Stanford ou encore la Columbia University à New York », confie le fondateur de la startup.

L’atout des pays émergents

Autre particularité de TakewInc : « Nous sommes la seule plateforme à se focaliser sur les pays émergents. J’avais fait un stage en Afrique du Sud et je me suis rendu compte  que c’était une expérience plus enrichissante. Cela permet de s’ouvrir sur une autre culture, un nouveau mode de travail et surtout les entreprises sont plus entreprenantes ». Pour l’instant, TakewInc propose des stages dans cinq pays dont le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Inde et le Maroc « mais nous ciblons une vingtaine d’autres pays comme le Ghana, le Cambodge ou encore la Chine ».

Prochain objectif : organiser une levée de fonds avant la fin de l’année « pour accélérer notre développement et trouver des investisseurs qui ont des contacts dans les pays émergents. Nous espérons lever entre 700.000 et 900.000 dollars », affirme-t-il. Benjamin Guthleben est optimiste pour l’avenir de sa startup. «Nous avons dépassé tous nos objectifs et pour la fin de l’année, nous visons 50.000 inscrits».

Pour en savoir plus

 

Le site de TakewInc