Sur le climat, Jean-Michel Cousteau veut de “l’action, de l’action, de l’action”

Jean-Michel Cousteau et le chef Roani

Jean-Michel Cousteau ne veut plus attendre. Invité au gala du Monaco Better World Forum, dimanche 22 septembre à New York, l’explorateur-documentariste attend de “l’action, de l’action, de l’action” de la part des chefs d’Etats et de gouvernements réunis dès lundi pour le sommet des Nations-Unies sur le climat.

Ils doivent protéger l’environnement par tous les moyens possibles, changer les industries pour qu’elles soient non-polluantes et récupérer les eaux abîmées remplies de produits chimiques et de métaux lourds avant qu’elles n’arrivent dans les océans pour les traiter et les recycler“, a-t-il confié juste avant le début de la soirée organisée à l’hôtel Westin Grand Central.

Participaient à cette soirée placée sous le signe de la lutte contre le changement climatique: la fille de Charlie Chaplin, Kiera, le fils de l’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan et le chef Raoni, nominé pour le Prix Nobel de la Paix pour son action en faveur de la forêt amazonienne et les droits des indigènes. Accompagné d’une délégation venant d’Amazonie, ce dernier a profité du dîner de gala pour lancer un appel à “protéger notre trésor collectif” qu’est l’Amazonie et solliciter des financements pour aider sa tribu, les Kayopo, à défendre ses terres face à la déforestation encouragée par le gouvernement brésilien.

Plus tôt dans la journée, Jean-Michel Cousteau a présenté “Wonders of the Sea” au FIAF (French Institute Alliance Française), son documentaire filmé en 3D où il sillonne les océans de la planète accompagné de ses enfants Fabien et Céline.

Le fils du légendaire explorateur Jacques-Yves Cousteau urge les électeurs à “voter pour des gens qui croient au futur“. “Ceux qui ne pensent qu’à aujourd’hui et qu’à se remplir les poches, il faut les virer“. À 81 ans, il juge “formidables” les mobilisations internationales de jeunes en faveur du climat du week-end dernier. La marche new-yorkaise a rassemblé plus de 200 000 manifestants, dont la militante suédoise de 16 ans Greta Thunberg, vendredi 20 septembre. “Les jeunes rechargent mes batteries. Ça me permet de vivre encore 26 ans de plus pour que je puisse célébrer 100 ans de plongée !“.