Sunday in Color, site de déco bobo d’une expat’ à San Francisco

Dans la chambre de Milo, 16 mois, un curieux bestiaire veille sur le sommeil du petit garçon : un flamant rose en papier mâché, un éléphant-tirelire, des poupées russes déguisées en ours…Sur une étagère, des poupons jaunes et bleus tiennent un conciliabule, tandis que sur la commode, un ukulélé repose à côté d’une lampe ananas.

A l’origine de ce monde coloré, on découvre la maman de Milo, Sonia Imbert, créatrice, à San Francisco, du site Sunday in Color, une boutique en ligne spécialisée dans les jouets originaux et la décoration pour enfants.

Sunday in Color, c’est donc d’abord l’histoire d’une maman en quête de jouets et de déco pour ses enfants. Originaire de la région parisienne, Sonia Imbert est arrivée aux Etats-Unis en 2010, pour suivre son mari muté à San Francisco. Après la naissance de son premier fils en 2011, elle part à la recherche d’objets éloignés des stéréotypes fille-garcon. Forte d’une expérience de huit ans dans la communication à Paris, et d’un passage chez la marque de textiles Petit Pan, Sonia Imbert décide de lancer sa propre boutique en ligne en octobre 2012, travaillant depuis chez son appartement de Cow Hollow.

“Mon choix s’est porté principalement sur des designers européens qui proposent des objets qui peuvent convenir aussi bien aux filles qu’aux garçons”, explique-t-elle. “Le fil directeur de Sunday in Color, ce sont les couleurs vives, les imprimés, les pois, les rayures.”

Pour se faire connaître, Sonia Imbert a établi une liste de blogs et journalistes américains spécialisés dans la déco et les jouets pour enfants, et les a contactés un par un. Grâce à cela, elle a peu à peu bâti sa clientèle aux Etats-Unis, et dans le reste du monde.

Lampes, bijoux, papeterie, doudous, coussins, rangements, dînettes… L’inventaire de Sunday in Color est varié, la sélection soignée : “Je choisis les articles comme s’ils étaient pour moi, et j’aime  tout ce que je vends”, s’enthousiasme Sonia Imbert. “J’ai délibérément fait le choix de ne pas vendre de vêtements car beaucoup de boutiques en proposent déjà.”

La créatrice de Sunday in Color cherche sans cesse des nouvelles niches, des créateurs originaux encore inconnus aux Etats-Unis. Instagram, Pinterest et Etsy sont de constantes sources d’inspiration. Lors de ses séjours en France, Sonia explore les boutiques de déco et jouets pour enfants et démarche les marques qui ne font pas encore partie de son catalogue. Un impératif: rester abordable; sur Sunday in Color, les prix vont de 3 à 160 dollars, avec une majorité d’articles à moins de 50 dollars. Avoir une boutique uniquement en ligne permet également de minimiser les coûts de fonctionnement.

La clientèle de Sunday in Color ne cesse de s’accroître, avec en moyenne 70 à 100 commandes par mois. Sonia a récemment présenté ses articles dans le cadre d’un “pop up shop” organisé en partenariat avec d’autres boutiques ou commerces tenus par des compatriotes. Elle a pu ainsi se faire connaître en personne auprès de nouveaux clients, et souhaite renouveler l’expérience à plus grande échelle.

Parmi les best-sellers du site, on trouve les cintres “visages” de la marque anglaise Red Hand Gang, la lampe lapin, et la peluche Bambi, fabriquée par la marque danoise Maileg et popularisée par Kourtney Kardashian qui l’a achetée pour sa fille Penelope. La tendance du moment, ce sont les couleurs pastel: Sunday in Color propose donc des illustrations et des cartes postales aux tons très doux de la marque néerlandaise Eef Lillemor, ainsi qu’une corde à sauter cornet de glace à croquer.“Mon coup de coeur du moment, c’est la lampe ananas, affirme Sonia Imbert. “Elle est colorée, originale et ne chauffe pas du tout, ce qui est parfait pour les enfants.” 

nestingdollsw