Storefront en finale du Startup Tour 2018

« Quand on s’est lancés, tout le monde nous a dit que c’était une mauvaise idée », se souvient Mohamed Haouache. En janvier 2014, il fondait pourtant la start-up Storefront, dédiée à la location d’espaces commerciaux éphémères, avec son associé Adrien Kerbrat. Quatre and plus tard, mercredi 6 juin, la jeune pousse a remporté la compétition locale du Startup Tour 2018 au consulat de France de New York et s’est qualifiée pour la finale de cette deuxième édition.

Storefront était en lice avec cinq autres start-ups implantées à New York : iAdvize, Surgimap, Aircall, Replika Software et Confiant. Pour participer à cette deuxième édition organisée par le réseau French Founders et BNP Paribas, les start-ups candidates devaient recenser au moins un co-fondateur francophone et avoir levé ou généré 500.000 dollars depuis leur création.

Face à une salle comble, soit près de 180 personnes dont de nombreux investisseurs, des hommes et femmes d’affaires français, les jeunes entrepreneurs avaient trois minutes pour présenter leurs entreprises, suivies de trois autres minutes consacrées aux questions du jury.

« On a vraiment été bluffés par ce qu’on a entendu », s’est enthousiasmé Jonathan Benhamou, fondateur de PeopleDoc et membre du jury pour la deuxième fois. « L’idée, c’était de trouver une start-up dont on va parler et l’une d’entre elle propose de réinventer un marché, répond à un vrai besoin et a une équipe qui tient la route », a-t-il continué, avant d’annoncer le vainqueur.

Le principe de Storefront ? « On est une sorte de Airbnb de la boutique », résume Mohamed Haouache, encore étourdi par la victoire. Le concept est né d’un « accident », raconte cet ancien de Wall Street. « On était collègues de travail avec Adrien. Une amie d’ami nous a demandé de trouver un pop-up store à Paris et on a décidé un peu par hasard de voir s’il y avait un marché », poursuit l’entrepreneur qui dirige aujourd’hui 60 personnes dans le monde, dont une quinzaine à Soho, où se situe le siège social de la startup.

« Si vous êtes commerçant, vous allez sur le site, vous trouvez des espaces selon le critère de recherche : taille, prix, quartier… Vous contactez directement le propriétaire à travers la plateforme. Vous lui expliquez vos projets et vos dates, puis vous êtes mis en relation et vous pouvez conclure un contrat avec lui », illustre Mohamed Haouache.

Avec près de 40% de volume d’affaires aux Etats-Unis, Storefront recense aujourd’hui plus de 10.000 espaces et travaille avec quelque 100.000 clients, « du petit créateur ou designer à des marques comme Chanel, Hermès, des filiales de Vuitton, Nike, Adidas… », énumère l’entrepreneur.

Prochaine étape pour la jeune pousse : la finale du Startup Tour, qui se tiendra en septembre à New York. Storefront devra convaincre un jury face aux cinq autres start-ups lauréates des étapes de Miami, Los Angeles, San Francisco, Montréal et de Paris, avec un prix d’une valeur de 100.000 dollars à la clé.