Une start-up new-yorkaise dans les tripes des footballeurs de Boulogne-Billancourt

Les footballeurs de l’Athletic Club de Boulogne-Billancourt (ACBB) sont scrutés de près. Très près.

Depuis 2015, le club de CFA (quatrième niveau national) travaille avec une start-up new-yorkaise de biotechnologie nommée Vantagon. Fondée par l’Argentin Mariano Malisani, elle développe des méthodes d’analyse des bactéries de la flore intestinale et met en place des régimes alimentaires adaptés à chaque métabolisme. Objectif du partenariat: améliorer les performances sportives des joueurs.

C’est le même principe qu’en Formule 1 où chaque composant de la voiture est analysé par ordinateur pour en tirer le maximum, explique le PDG. Il n’est pas bon de donner les mêmes régimes ou les mêmes traitements à deux individus. Chaque corps a son propre fonctionnement et ses spécificités. Connaître la composition de notre flore intestinale nous permet de comprendre comment fonctionne notre corps et comment nous assimilons certains aliments. Certains joueurs pourraient par exemple améliorer leur endurance ou leur vitesse en changeant simplement de régime alimentaire.

Mariano Malisani entend parler de l’ACBB en juin 2015 alors que le club lance sa campagne de financement participatif. Une première pour une équipe de football. Les dirigeants de l’ACBB espèrent récolter de l’argent pour poursuivre le développement du club et vont jusqu’à promettre le recrutement du joueur brésilien Ronaldinho, ex-star du Paris Saint-Germain, si la campagne atteint les 5 millions d’euros de dons.

Un coup de communication réussi qui permet au club d’avoir une exposition médiatique importante. “J’ai pris mon téléphone et je les ai appelé. Le courant est très bien passé” , explique Mariano Malisani. Vantagon devient le principal sponsor maillot du club. “En vivant à Paris, j’ai pu observer la bonne organisation du football français. Je cherchais à m’associer à une institution de qualité, ce qui est dur à trouver en Amérique du Sud” . Au-delà de l’enjeu financier du partenariat, Mariano Malisani souhaite apporter “quelque chose d’innovant et d’original au club” .

Après avoir accompagné l’ACBB pendant la saison 2015-2016, Vantagon est de nouveau partenaire du club cette année. S’il est trop tôt pour dresser un bilan de la valeur ajoutée de l’entreprise new-yorkaise, Mariano Malisani envisage une collaboration avec l’ACBB sur la durée. “Vantagon est une petite entreprise familiale, comme l’ACBB. Notre stratégie de développement est à l’opposé de celle du Paris Saint-Germain. Nous laissons les choses se développer naturellement, dans le temps, avec une équipe qui partage notre approche” .

L’entrepreneur argentin souhaite installer son siège social et son pôle de recherche en France, un pays où “il y a plus de valeurs autour du business qu’aux Etats-Unis” . A terme, il aimerait démocratiser son service. “Les recherches médicales doivent toujours être testées. Si ça marche avec des footballeurs, nous avons des chances de nous développer auprès du grand public” .